Archives de juin, 2011

Déjà entendu parler de l’Afsluitdijk aux Pays-Bas? Il s’agit d’une digue qui referme le grand lac intérieur Ijsselmeer dans le nord du pays. Une ligne droite qui ne dévie pas d’1 mm sur 32 km de long. Une route probablement tracée par le dieu monotone : de l’eau à gauche, un billard de macadam qui file à l’infini droit devant, et une butte de terre à droite. 32000 mètres que certains cyclistes, dans les grâces d’Eole, retiendront probablement comme une piste de rêve. Mais ce jour-là, le vent soufflait de face. Avec notre remorque pleine de bagages, l’enfer a duré plus de 2h. Soudain, comme surgi de nulle part, un tandem nous dépasse et nous laisse sur place. Et pour nous remonter encore un peu plus le moral, on réalise qu’il s’agit d’un couple de pensionnés… C’était dit : « un jour, on sera à trois sur le même vélo ». Quelques années plus tard, le rêve est devenu réalité. Mes deux frères et moi avons fait fabriquer notre triplet et sommes partis 5 semaines à travers la Colombie-Britannique, au Canada. Un voyage exceptionnel que l’on aurait certainement jamais imaginé sans la complicité involontaire de ce couple de pensionnés. Comme quoi un vent de face n’est pas forcément un vent défavorable…

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre -> une idée de cadeau original pour un anniversaire :)

Le vélosophe et ses deux frères sur leur triplet. Cadre fabriqué par Armand Deroy et équipé par Jean-Pierre Marrion/Giga Bike. (photo : Studionat)

Elle est pianiste et lui adepte des voyages à vélo. Et ce qui devait arriver… arriva. Comme la musique l’amusa, sa muse prit la musette. Et tous deux la poudre d’escampette. Depuis février 2010, Lou et Christophe parcourent l’Europe avec leur piano sur un vélo électrique et solaire. Notre idée était de mettre un piano d’intérieur à l’extérieur, et de surprendre le quotidien des passants. Être là où on ne nous attend pas, expliquent-ils. Une aventure qui les a déjà menés dans toute une série de lieux improbables pour des concerts improvisés. Un champs, un aquarium, et bientôt… en Belgique! Le Pianotrip sera de passage chez nous en septembre. Et si on leur réservait un concert (d’applaudissements)? Quelqu’un a une idée de lieu insolite pour une soirée musicale entre vélosophes?

En attendant, voici un petit extrait musical

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qu’on ne vienne plus me dire que le vélo c’est fatigant! Sur ce coup-là vous n’avez plus d’excuse. Le designer Jacek Holubowicz a trouvé le moyen de renoncer au choix ô combien cornélien entre le divin divan et un peu d’exercice physique. Au vu du succès rencontré par son ‘sofa bike’ lors du festival international du design de Berlin, il n’était visiblement pas le seul confronté au dilemme…

Parmi les pouvoirs du vélo, la faculté de réaliser les rêves les plus fous exerce une réelle fascination sur le vélosophe. Qui aurait pu rêver il y a vingt ans que la petite ville de Rivas, sur la côte pacifique du Nicaragua, allait connaître une telle transformation grâce à la bicyclette? Dictature, guerre civile, catastrophes environnementales, rien n’a épargné cette région particulièrement pauvre du globe. Et pourtant, en 1991, une organisation qui récupère de vieux vélos pour les retaper et les envoyer dans des pays en voie de développement (Pedals for Progress) lance un projet dans cet Etat d’Amérique latine. Une goutte d’eau, se dit-on alors. Mais le rêve est devenu réalité. Aujourd’hui, plus de 20.000 vélos ont été distribués dans la communauté de Rivas et le vélo a complètement redynamisé la région. Outre un mode de transport, la bicyclette est devenue un vecteur de développement économique. Séduits par cette belle histoire, quelques réalisateurs sont en passe de boucler le financement d’un documentaire baptisé ‘The bicycle city‘. Voici leur bande-annonce. A suivre…

'The Bicycle City' - photo de Frank Trotta

Pour inciter ses habitants à s’interroger sur leurs modes de déplacement en milieu urbain, la ville de Sidney a demandé l’an dernier à l’artiste australien Alasdair Nicol de réaliser une oeuvre originale dans le cadre du festival ‘Art & About Sydney 2010’. Un vélo fait d’une bonne centaine de vélos. Avec ses 12 m de haut, le ‘bike bike’ n’est bien entendu pas passé inaperçu dans le paysage. Grande dis’ pour le grand-bi!

Le 'bike bike' d'Alasdair Nicol - Photography © 2010 Matthew Venables