Archives de novembre, 2011

Déjà entendu parler de Fred et Cacahuète? Fred, c’est Frédéric Van Beneden, un grand rêveur, peut-être encore plus de jour que de nuit. Un jour, il s’est mis en tête de relever un défi de fou : réaliser un triathlon ironman (3,8 km à la nage, 180 km à vélo et 42 km à pied) avec… un pantin en bois. L’exploit n’était pas du tout sportif, ce serait mal connaître Fred. Non, son but était de récolter des fonds pour financer des vacances et stages sportifs pour des enfants écartés du milieu familial par décision judiciaire (refuge Les Salanganes à Lillois). Alors, Fred a donné vie à quelques chevrons de bois, enchaîné les entraînements et peaufiné les moindres détails pour gagner tantôt quelques grammes, tantôt quelques secondes. Et surtout beaucoup de sympathie. Au fil des entraînements, Cacahuète est devenu le héros de toute une région. Un héros qui a réussi l’exploit, outre de devenir le premier ironwoodman du monde, de faire prendre conscience qu’il n’y a rien de fou à croire en la beauté de ses rêves. Vu le succès de son aventure, Fred s’est mis en tête de relever un nouveau défi : réaliser un triathlon avec… deux pantins en bois (Cacahuète et Nougatine). L’événement est prévu pour l’été prochain. Une vidéo de présentation du nouveau projet sera dévoilée d’ici quelques semaines sur le site de son association Le tandem & l’enfant (ou le temps d’aimer l’enfant). A suivre…

Les amateurs qui souhaiteraient soutenir le projet peuvent se procurer ‘La vraie histoire de Cacahuète‘, un conte humoristique illustré qui relaye le message de cette belle aventure : ‘Quand on a un rêve, le temps c’est de l’urgent!’

Fred et Cacahuète.

Inventeur de vélos farfelus, le Français Didier Gomard s’est fait connaître dans le monde du spectacle sous le nom de ‘Bricolo’. Après quelques années en solo, il lance sa compagnie Ziganime avec quelques artistes d’une école de cirque et part à la conquête des routes de l’hexagone. D’année en année, sa collection de deux roues (voire plus si affinités) s’agrandit, au gré de son imagination. Aujourd’hui, sa remorque d’Ali Baba compte plus d’une trentaine de vélos délirants. Des fabrications artisanales répondant aux doux noms de ‘vélo chameau’, ‘vélo kangourou’ ou encore ‘vélo accordéon’, pour n’en citer que quelques uns. Et sa créativité ne semble pas tarir. Voyez plutôt la vidéo de son spectacle. Quelque chose me dit que le vélosophe ne sera pas le seul à repérer les dates de ses tournées pour l’été prochain.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pensiez que le vélo était un mode de transport propre? Que dire alors du vélo en plastique recyclé? Le designer industriel américain Matt Clark a rêvé voici quelques années d’un vélo idéal. Un vélo tout aussi performant que les modèles traditionnels en alu, mais moins onéreux et énergivore puisqu’il serait conçu en matériau recyclé. Son concept protégé repose sur la combinaison d’une structure intérieure (assurant la rigidité) et d’un cadre extérieur composé de deux pièces en polypropylène thermomoulées et soudées selon une technique à ultrasons et à air chaud (sans colle). Depuis le premier prototype, la technique d’assemblage de l’Innervision a évolué pour optimiser le poids, le coût et le temps de production du vélo. Espérant une commercialisation, le designer a confié au vélosophe qu’il peaufinait encore son concept. Croisons les doigts qu’un industriel en prenne de la bouteille (en pvc).

Merci à Carla pour la suggestion.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Tout est question de perspective(s) et de point(s) de vue ». La formule fait partie des préférées de votre vélosophe. Et visiblement aussi de quelques publicitaires inspirés par le vélo. Le magazine français Intersection et la marque Le coq sportif ont récemment tourné un spot baptisé ‘le septième sens’. Un bijou de créativité. Des pubs comme ça, moi j’en redemande!