Archives de février, 2012

L’auteur de ce vélo au design dynamique est un jeune designer industriel macédonien répondant au doux nom de Nenad Kostadinov. Son concept poétiquement baptisé ‘Furious’ est le fruit d’un travail sur l’aérodynamique et l’ergonomie. Au vu de la forme de la selle, on serait même tenté de dire révolutionaire. Elle en laissera probablement plus d’un sceptique, mais l’élément le plus surprenant est sans doute le petit ordinateur de bord intégré dans le guidon. Outre la vitesse, l’heure, la température ou encore la quantité de calories brûlées, le panneau d’affichage électronique propose aussi… une carte routière. Ce sont les cyclistes au sens de l’orientation moyennement développé qui vont apprécier.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Prenez deux vieilles grilles métalliques, quelques pièces détachées d’un vélo, une bonne dose d’imagination et… non, jamais vous n’arriverez à un résultat aussi farfelu que Stephen Williams. Comme le dit si bien l’artiste : « La juxtaposition d’objets des plus banals produit souvent un résultat final qui dépasse la somme des éléments de départ ». C’est sûr, sur ce coup-là, il méritait bien une mention spéciale dans le grand traité du vélosophe. De son aveu, le ‘locked gate bike’ n’est pas hyper confortable, mais voyons le bon côté des choses : même sans cadenas, pas certain qu’on ose lui piquer. Du moins sans se faire griller…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Incroyable mais vrai, personne ne l’avait encore jamais fait. C’est que certains ne manquent pas d’imagination pour récolter des fonds pour des oeuvres caritatives. Dans le cadre de l’opération britannique Sport Relief, Helen Skelton, une célèbre présentatrice de l’émission pour enfants Blue Peter de la BBC, vient de boucler une expédition de 800 km vers le pôle Sud. Jusque-là rien de bien exceptionnel? Non, si ce n’est qu’elle a réalisé l’aventure à l’aide de skis, d’un kite et… d’un vélo! Selon les auteurs de l’exploit, il s’agissait de la première tentative de rejoindre le pôle Sud avec un vélo. L’aventure a duré 18 jours, dont 7 sur le deux-roues (pour une distance sur la glace d’un peu plus de 160 km à vélo). Helen et son compère norvégien Niklas Norman ont fait appel au spécialiste américain du vélo tout-terrain Fortune Hanebrink pour leur préparer un modèle adapté aux conditions du terrain : cadre en aluminium léger, freins à disque (sans système hydraulique pour que le liquide ne gèle pas), selle en cuir, fourche spécifique, pneus extra larges (histoire d’assurer une stabilité et une traction optimales). Bref, un vélo qui tient la glace pour un projet qui tient la route. Face à une telle expédition, le vélosophe ne pouvait rester de glace. Voyez plutôt la vidéo de l’arrivée de Helen et Niklas à vélo au pôle Sud.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Helen Skelton et Niklas Norman à vélo vers le pôle Sud.