Archives de septembre, 2012

Prenez neuf vélos pas neufs, un zeste de créativité, de la graine d’artiste (ou de folie) et mélangez le tout énergiquement. Ajoutez le jaune. Tournez encore un peu. Toujours dans le même sens. Voilà la recette du vélo circulaire à la sauce du Californien Robert Wechsler. Petit conseil de vélosophe, dégustez avec modération car la surconsommation peut causer étourdissements et nausée. C’est sûr, il a déjà fait tourner bien des têtes, et il n’est pas prêt d’arrêter. Entièrement démontable et modulable, le vélo ne manque pas de faire sensation à chaque sortie. Pour vous aussi, un ticket de carrousel vélorousel?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le vélo circulaire de Robert Wechsler

Le vélo circulaire de Robert Wechsler

Il aurait pu s’appeler le caméléon, mais Cannondale a préféré le baptiser CERV.  Tout simplement parce que l’acronyme de ce concept bike signifie Continuously Ergonomic Race Vehicle. Sa particularité? Il s’adapte à son environnement comme nul autre. En descente, le guidon opère un mouvement vers l’arrière et vers le bas pour offrir une position plus aérodynamique. En montée, le guidon remonte davantage vers l’avant pour accroître le confort et le rendement. Bref, cette petite perle d’ergonomie ajuste la position du cycliste en fonction de la morphologie du terrain. L’idée maîtresse de ce concept est de parvenir à relever et descendre le guidon sans jamais modifier la distance entre la selle et le pédalier. Raison pour laquelle ce vélo ne possède pas de fourche traditionnelle. Ingénieux et créatif, comme le vélosophe les aime.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A deux, c’est toujours mieux. Mais pas toujours évident de transporter un tandem ou de maîtriser le pilotage d’un vélo taille XXL. Après 14 prototypes, Shawn Raymond pense avoir trouvé la solution : un mini tandem qui se conduit comme un simple vélo. En réduisant au maximum la distance entre les deux roues, le vélosophe californien est parvenu à proposer un tandem au rayon de braquage digne d’un vélo classique. Surprenant d’ingéniosité et de créativité car il ne fallait pas non plus que les pieds du cycliste installé à l’avant puissent heurter la roue avant dans les virages. Créé sur la base d’un cadre de BMX, le Unatandem a aussi la particularité de n’avoir qu’un seul guidon. L’inventeur espère à présent financer la production à grande échelle de son création grâce au crowdfunding. Des amateurs dans la salle?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Shawn Raymond et son Unatandem

Shawn Raymond et son Unatandem

Le département des transports de la ville de New York a pris l’excellente habitude de profiter de l’été pour rendre les rues aux piétons et aux cyclistes. Durant trois samedis consécutifs, une dizaine de kilomètres de rues sont fermées à la circulation en voiture pour encourager la population à (re)découvrir des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement. Outre un vaste programme d’activités, sportives mais pas uniquement, les initiateurs de Summer Streets ont invité des artistes à partager leur vision des transports au travers d’oeuvres d’art urbain.  Parmi elles, le Cyclo-phone de Marcelo Ertorteguy et Sara Valente a rencontré un vif succès dans le centre de Manhattan. Il s’agit d’un instrument de musique fonctionnant à la force des mollets. Le rythme et le son produits sont fonction de la cadence de pédalage. Pour varier les plaisirs, les concepteurs ont installé plusieurs modèles de vélos musicaux aux tonalités différentes. Un concert de créativité pour vélosophes mélomanes (ou mollets-man).

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.