Archives de décembre, 2013

102 ans après la victoire de Roald Amundsen sur Robert Falcon Scott dans la conquête du Pôle Sud, l’Antarctique vient de vivre une nouvelle course épique. Cette fois, les aventuriers étaient à vélo. Et au nombre de trois. Après 10 jours d’efforts sur une distance d’environ 650 km, c’est finalement la Britannique Maria Leijerstam (35 ans) qui est entrée dans l’histoire ce 27 décembre 2013. Habituée des courses de l’extrême, Maria a déjà plusieurs épreuves de référence à son actif, comme le Marathon des Sables (6 marathons à courir en 7 jours dans le Sahara) ou encore la Siberian Black Ice Race (une course d’environ 600 km par des températures de -40°C sur le lac Baïkal). La réussite de son dernier exploit est le résultat d’un travail d’équipe d’environ deux ans. Tous les détails ont été analysés dans les moindres détails. Ainsi, vu la force du vent en Antarctique, l’athlète a par exemple opté pour un vélo couché. Et pour combiner cette position plus aérodynamique à une plus grande stabilité sur la neige à faible vitesse, l’équipe de Inspired Cycle Engineering, une société basée dans les Cornouailles, a travaillé sur un modèle à trois roues (et pneus larges). Bravo à toute l’équipe pour ce trike de collection – baptisé PolarCycleTM – et à Maria pour cet exploit digne du grand livre des vélosophes. Les amateurs d’expéditions polaires retrouveront le fil de l’aventure sur le blog de White Ice Cycle.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

L'aventurière britannique Maria Leijerstam a atteint le Pôle Sud à vélo avec son trike PolarCycle.

L’aventurière britannique Maria Leijerstam a atteint le Pôle Sud à vélo avec son trike PolarCycle.

Publicités

Vélo customisé made in Berlin

Publié: 18 décembre 2013 dans design
Tags:, , ,

Passionné de culture vélo, l’Allemand Stefan Schott lance 8bar, sa propre entreprise de fabrication de vélos customisés. Après plusieurs réalisations, il croise la route de Jochen Smuda, un autre créateur berlinois fou de vélo, actif quant à lui dans le textile design (Ucon Acrobatics). Les deux unissent leur créativité pour créer un vélo spécial, une pièce unique. Ensemble, ils envisagent plusieurs motifs de cadre original. L’idée finale leur viendra en observant le plumage coloré d’un oiseau exotique. Etape suivante : traduire l’idée dans les faits. Diverses techniques de peinture sont explorées, mais aucune ne leur permet d’atteindre un résultat à la hauteur des espérances. Le cadre devra être peint à la main. Le duo fait alors appel aux services de Toons, un artiste peintre américain vivant depuis plusieurs années dans la capitale allemande. Le travail d’orfèvre sur le cadre durera quatre jours. Une fois le cadre terminé, c’est au tour du product designer Stefan ‘Stulle’ Matzdorf (MatzMate) d’entrer en action. Artisan dans l’âme, le designer aime combiner travail manuel, typographie et calligraphie pour personnaliser ses créations. Il se chargera d’habiller la selle, le guidon et les cale-pieds de cuir. Les initiateurs du projet voulaient un vélo unique, ils l’ont eu. Et quelle belle pièce! Si l’histoire de ce vélo customisé vous intéresse, n’hésitez pas à visionner le film making of des vélosophes berlinois.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.