Archives de décembre, 2014

Les fans de basket-ball qui aiment le vélo vont encore rêver de Michael Jordan. Juste pour le plaisir des yeux, Tomislav Zvonaric, un créatif croate installé en Californie, a dessiné un concept bike inspiré de la légende du basket-ball Michael Jordan. L’exercice de style a intégré un maximum de références au monde de la marque du basketeur américain dans le design du vélo. Outre l’emplacement pour le ballon de basket sur le cadre, les plus attentifs auront repéré le logo de Michael Jordan au niveau des roues et les cornes du guidon en hommage aux Chicago Bulls. Le concept bike ‘Jordan Mikecycle’ a suscité de nombreuses réactions positives de fans du basketeur désirant acheter le vélo mais pour l’heure le designer vélosophe a dû les décevoir car une éventuelle production n’est pas envisageable sans l’aval de la marque américaine. Tomislav espère bien entendu que Nike réagira un jour à sa demande. Croisons les doigts que la roue tourne…

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

L’artiste flamand Erik Nagels a été bercé par les épopées cyclistes des années 60. A l’époque, un fabricant de poudre à lessiver avait eu la brillante idée de placer une figurine cycliste dans chacun de ses paquets. Il n’en fallait pas plus pour que les enfants collectionnent les cyclistes des différentes couleurs et revivent à leur manière les étapes mythiques du Tour de France ou du Giro. Comme beaucoup d’enfants de cette génération, Erik a joué des heures avec ces figurines et la passion du vélo ne l’a jamais plus quitté. Pour le 100e anniversaire du Tour des Flandres, l’enfant devenu artiste a eu la brillante idée de redonner vie à ces figurines. Grandeur nature. A l’aide d’amis, il sortit 72 Flandriens en polyester de ses moules, qu’il installa le long du parcours. Visiblement, Erik était loin d’être le seul animé par cette nostalgie des échappées cyclistes de plastique. Vu le succès de son peloton coloré, son œuvre ‘De ontsnapping’ (L’échappée) circule à présent à la rencontre des amateurs de cyclisme. Comme le montre la photo, la p(l)age n’est pas tournée.

L'oeuvre 'De ontsnapping' (l'échappée) d'Erik Nagels surfe sur la vague de la nostlagie des échappées cyclistes des figurines de plastique.

L’oeuvre ‘De ontsnapping’ (l’échappée) d’Erik Nagels surfe sur la vague de la nostlagie des échappées cyclistes des figurines de plastique.

 

L’innovation dans le monde du vélo? Voici un exemple coréen, signé par Kim Bog-Sung, le fondateur de l’entreprise Bygen. Féru de vélo, il a mené des travaux de R&D pendant 6 années avant de sortir le direct bike Hank. La particularité de ce vélo réside dans le pédalier articulé directement sur le moyeu de la roue arrière. Son objectif était de réduire la perte de puissance liée à la tension de la chaîne en optant pour une solution à transmission directe. Non content d’éliminer la chaîne, le vélosophe asiatique a aussi voulu accroître la puissance développée en imaginant un pédalier sur le principe des leviers. Ensuite, pour que le vélo soit pratique et facile à transporter, il a décliné le concept sur un cadre en carbone rétractable. Il ne fait aucun doute que son design surprenant séduira les cyclistes urbains branchés. Pesant moins de 10 kg, le vélo Hank est doté de 3 vitesses et d’un guidon pliable. Ou comment faire rimer créativité et mobilité.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.