Archives de mai, 2015

Vous recherchez un vélo pliable qui ne prend pratiquement pas de place? Il sera difficile de battre le FUBi. Ce vélo ingénieux est l’invention du Finlandais Ulf Laxström. En réalité, notre vélosophe en avait marre de se faire voler son vélo. Alors que la plupart des gens dans son cas auraient investi dans un bon cadenas ou, pour les plus créatifs, inventé un super antivol pour vélo, notre Ulf a inventé… un vélo pliant le plus compact possible pour pouvoir l’emmener partout avec lui. Tout est question de point de vue. Mais pas question pour autant de renoncer à un vélo de course de taille standard. Après 10 années de recherche, Ulf a trouvé le moyen de réduire le volume du cadre replié à son strict minimum. Le système breveté permet de plier et déplier le vélo sans outils et est même proposé en configuration tandem. Découvrez la vidéo d’Ulf Laxström en train de replier son vélo FUBi.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parti de rien, sans plans, Antoine Hotermans (Mcfly Custom) voulait se construire un cadre de vélo aux influences industrielles. Un vélo inspiré des fous du guidon des années ’20. Au départ de tubes de section rectangulaire, l’artiste bruxellois soude son triangle principal mais réalise qu’il devra trouver une parade pour alléger le cadre. La solution est simple : perforer tout le profil du cadre avec une perceuse à colonne. Des p’tits trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous. Aucun doute, son ‘Apache racer’ sera unique. Remarquez le moyeu spécial, le badge maison à l’avant, les poignées de vieilles voitures au bout du guidon et le pédalier gravé. Vous avez dit customisé ?

Cet article est également paru dans le magazine canadien Vélo Mag.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Hand Assisted Bike est, comme son nom l’indique, un vélo actionné par la force conjointe des jambes et des bras. L’avantage de ce type de vélo est qu’il fait travailler beaucoup plus de muscles dans l’ensemble du corps tout en optimisant le rendement du cycle de pédalage. A la différence de nombreux modèles à assistance des bras, le prototype de l’Allemand Markus Bauer ne nécessite pas de déplacer la position des mains pour changer de vitesse, freiner ou diriger le vélo. Toutes les fonctions classiques du pilotage sont en effet intégrées aux poignées, ce qui accroît la sécurité dans la circulation. Breveté, le système des deux leviers du guidon directement reliés aux pédales vise essentiellement le marché du fitness. Son concepteur espère à présent conduire le projet vers une commercialisation. Un amateur pour un… coup de main?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Démonstration en vidéo :

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.