Archives de juin, 2015

Lorsqu’on pratique le vélo au quotidien, qu’on habite une ville tournée vers le vélo et qu’on est designer, on finit toujours bien un jour par dessiner son propre vélo. Non contents de l’avoir dessiné, les Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (de BSG Bikes) l’ont prototypé, testé puis breveté. Depuis, leur vélo urbain WOOD.b ne cesse de se faire remarquer. La réussite du mariage entre le bois et l’acier leur a déjà valu quelques belles lettres de noblesse. Mais est-ce vraiment une surprise quand on travaille avec un matériau si noble ? Fabriqué en multiplis de frêne contrecollé, le cadre est personnalisable. Selon vos souhaits, vous pouvez en effet choisir la teinte du bois et le coloris des pièces d’acier. Acier bien vu, non ?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Vélo urbain en bois WOOD.b des Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (BSG Bikes).

Vélo urbain en bois WOOD.b des Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (BSG Bikes).

Publicités

N’y a-t-il pas plus efficace que la chaîne comme système de transmission pour un vélo ? Et plus simple à entretenir ? Et moins salissant ? A peu de choses près, telles étaient les questions qui ont animé un groupe d’étudiants de l’université technique de Budapest (Hongrie) à inventer le Stringbike. Ce système breveté remplace la chaîne et le dérailleur classiques par une transmission ingénieuse à corde ! Parmi les avantages du système : impossible de dérailler, remplacement rapide du pneu arrière sans se salir les mains, changement de corde sans outil (longévité de la corde d’environ 2000 km), transport aisé du vélo sans la roue arrière sans risque d’endommagement du dérailleur. Et pour couronner le tout, le pédalier offre un rendement supérieur en éliminant les points morts entre les phases de poussée des pédales. Bref, il tient la corde !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite démonstration du système Stringbike en vidéo :

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Le vélo est une source d’inspiration artistique inépuisable. Pour rendre hommage au vélo à travers l’art contemporain et vice versa, feue la Fondation d’Art Oxylane et l’association Kraft avaient monté une exposition itinérante baptisée Free Wheelling. Créée en 2010, la collection d’oeuvres inspirées du vélo a voyagé de Lille à Varsovie en passant par Milan et vient de faire escale en Belgique dans le cadre de l’événement Mons 2015 Capitale européenne de la Culture. L’exposition présente des travaux d’une quinzaine d’artistes, dont Chris Gilmour (vélo en carton), Ugo Gattoni (fresque), Cédric Viollet (photographies), Max Knight (walking bike), Laurent Duthion (vélo équipé d’une caméra) ou Alain Delorme (photographies de vélos chinois). Bref, des vélos détournés, photographies, illustrations, dessins et films d’animations qui célèbrent le vélo en tant qu’instrument d’émancipation, d’autonomie et de symbole de liberté.

Infos pratiques : Free Wheelling (jusqu’au 27/6/15).

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Ce diaporama nécessite JavaScript.