Archives de février, 2016

La cité balnéaire française de La Grande Motte (près de Montpellier) est née du rêve de l’architecte visionnaire Jean Balladur de concevoir la ville comme une invitation à la mobilité douce. Tout y a été pensé pour accorder la priorité au piéton et au vélo. Ce lieu qui a inspiré de nombreux créatifs – et s’est fait une belle place sur la scène du design – innove à présent en lançant un vélo créé pour une ville. Une ville à l’architecture iconique se devait d’avoir un vélo d’une identité visuelle forte. Mission remplie. La Grande Motte by Caminade est le fruit d’une collaboration avec le designer Jean-Gabriel Causse et le fabricant de vélos artisanal Caminade. Le designer a dessiné un vélo aux courbes féminines qui conserve néanmoins un caractère masculin, en hommage aux travaux de l’architecte. Les courbes et les cercles du cadre évoquent également l’image d’une ville en mouvement. C’est dans les ateliers de Caminade, dans les Pyrénées Orientales, que le projet a pris forme. Décliné en version à deux vitesses automatiques ou à assistance électrique, le vélo revendique fièrement son label ‘fabrication 100% française’. En tant que spécialiste de l’influence des couleurs sur nos perceptions et comportements, le designer a imaginé trois combinaisons de coloris : noir mat et vert, bleu ou orange pour les cercles du cadre. Quelque chose me dit que la Méditerranée va attirer de plus en plus de vélosophes…

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Publicités

Dans le monde du design, le Britannique Michael Young est notamment connu pour son exploration des techniques de production et son travail sur les matériaux. Reconnu mondialement, le designer industriel cherche en permanence à repousser les limites du design expérimental. Au vu de son éventail de réalisations, force est de lui reconnaître un faible pour le matériau aluminium. Une exposition lui est d’ailleurs actuellement consacrée sur cette thématique au Centre d’innovation et de design du Grand-Hornu (Belgique) : ‘AL[L] Projets en aluminium de Michael Young‘. Parmi les oeuvres exposées, un vélo, le City Speed réalisé en 2009 pour Giant. « Le fabricant de vélos taïwanais voulait que je jette un regard neuf sur le vélo et que je leur dessine un vélo qui parle aux amateurs de design, un objet de désir. Avouez qu’on a déjà vu pire comme briefing », me confie le designer, non sans humour. « Par ailleurs, je pouvais profiter des installations et du savoir-faire incroyable des équipes du fabricant. » Michael a opté pour un cadre en aluminium hydroformé dans une géométrie prévue pour la détente mais avec un look sportif. En examinant les détails, plusieurs trouvailles de ce modèle ont clairement fait école, comme les phares ou le câblage intégrés. Vu le succès du vélo, le designer a ensuite réalisé une version avec une fourche en fibre de carbone et un phare arrière amovible intégré dans le tube de selle. Questionné sur les enseignements tirés de ce projet, Michael Young répond que l’égocentrisme n’a pas sa place dans le design. « Le design est une forme de démocratie, où l’on ne travaille pas pour soi mais au service des autres. » A votre service!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Vélo City Speed du designer britannique Michael Young pour le compte de Giant.

Vélo City Speed du designer britannique Michael Young pour le compte de Giant.

 

 

Il était une fois un architecte bruxellois qui voulait remettre en question nos pratiques et modes de vie. Son monde idéal? La cité végétale. Toute sa vie, Luc Schuiten a cherché à ouvrir de nouvelles perspectives vers d’autres possibles qui pourraient être expérimentés. Sa réflexion sur les modes de déplacement plus durables l’a naturellement mené au vélo, qu’il n’hésite pas à qualifier de ‘merveille d’une efficacité redoutable’. Toutefois, pour que le vélo remplace la voiture dans nos villes, plusieurs améliorations sont nécessaires. Luc a donc planché sur le chaînon manquant entre le vélo et la voiture : le tricyclopolitain. « L’engin devait rester attractif et fun pour susciter l’intérêt », explique Luc Schuiten. Son vélo amélioré est doté de trois roues, d’une assistance électrique et d’une coque pour se protéger de la pluie. Avec l’aide d’un atelier vélo de Strasbourg (Wheel’e) pour le travail mécanique et d’un ébéniste liégeois pour la coque en bois (Karl Theiss), Luc a fabriqué un premier prototype, toujours en cours de perfectionnement. La prochaine étape consistera à fabriquer les prototypes des deux autres versions (cargo et rosalie/cuistax). Plusieurs mairies auraient déjà manifesté de l’intérêt pour le projet. Au-delà de ce tricyclopolitain, notre créatif vélosophe a mené plusieurs autres projets inspirés du vélo comme le twike (vélo couché caréné qu’il utilise au quotidien dans Bruxelles) ou le cyclo. Pour lui, la créativité c’est se donner la chance de vivre dans un monde qui nous est le plus proche, créer pour être en phase avec sa vision d’un monde durable. Pas étonnant dès lors que sa démarche s’inscrive dans l’open source, car son fil rouge reste de mettre à disposition de bonnes idées qui peuvent en inspirer d’autres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rayon bonnes idées, Luc Schuiten a équipé son twike d’un klaxiphone, une version beaucoup plus fun du klaxon. A chaque activation, son vélo produit le bruit du cheval au galop, d’une locomotive à vapeur, d’une corne de brume ou d’un passage à niveau. « Ces bruits surprennent dans la circulation, amusent les gens et suscitent la sympathie, une piste intéressante à explorer dans la communication avec autrui », me confie-t-il. Qu’en dites-vous? Surprenant, non?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre