Archives de la catégorie ‘art’

David foutimasseur et son Gastomobile, réplique de la chaise de bureau de Gaston Lagaffe dotée d'un pédalier pour lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever.

David foutimasseur et son Gastomobile, réplique de la chaise de bureau de Gaston Lagaffe dotée d’un pédalier pour lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever.

En 1957, Gaston Lagaffe, le plus célèbre des inventeurs bricoleurs de la BD, crée son Gastomobile. Cette chaise de bureau dotée d’un pédalier doit lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever. Il s’agit-là d’une de ses premières inventions. Des inventions qui ont bercé toute la jeunesse du Suisse David Foutimasseur, un mécanicien bidouilleur à ses heures. Un jour, David reçoit une vieille chaise d’un collègue parti à la pension. La ressemblance avec la chaise de Gaston est frappante pour le fan de BD qui a grandi dans les planches de Franquin. Comme un signe du destin, David entreprend de transformer sa chaise en Gastomobile. Le résultat bluffe tout le monde, même la maison d’édition. Selon cette dernière, aussi incroyable que cela puisse paraître, David serait le premier à avoir donné vie aux inventions de Gaston Lagaffe. « André Franquin avait un sens du détail extrêmement poussé », m’explique-t-il. « Ses créations farfelues regorgent de détails précis mais laissent ci et là des zones floues qui m’autorisent un minimum de créativité pour résoudre les problèmes techniques ». En aucun cas, notre Foutimasseur (nom d’artiste inspiré du vieux mot suisse ‘foutimasser’, signifiant faire quelque chose sans importance pour passer le temps) ne s’attendait à un tel accueil du public. Sans s’en rendre compte, notre vélosophe suisse venait probablement de rendre l’un des plus beaux hommages au maître belge de la bande dessinée. Mais le plus beau est peut-être encore à venir car David a une rêve : donner vie à toutes les inventions de Gaston…

Vous avez aimé cet article? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter & Instagram (et partagez)

Découvrez aussi mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ (frais de port offerts!)

Publicités
Carte de voeux 2018 de Vélosophe illustrée par Michaël Mageren.

Carte de voeux 2018 de Vélosophe illustrée par Michaël Mageren.

Dessine-moi une carte de vœux avec un vélo, une référence à 2018 et une touche d’humour. On ne pouvait plus clair comme briefing. Trois minutes plus tard, coup de fil du frangin, l’idée de la carte créative de Vélosophe était pratiquement déjà sur papier. Avec lui, jamais de problème, rien que des solutions. Et parfois aussi des bonnes résolutions, mais toujours en dess(e)in. Sa traditionnelle production de saison vous a plu ? Vous aimeriez en recevoir un exemplaire à la maison ? J’offre 10 cartes aux vélosophes les plus surprenants. Envoyez-moi un mail à info@velosophe.be (avant le 12 janvier) en expliquant pourquoi vous souhaitez tant recevoir ce cadeau. Conseil : soyez créatifs et faites preuve d’originalité, il n’y aura que 10 gagnants !

Si la carte vous a plu, partagez-là :). Merci Michaël pour l’illustration et… merveilleuse année vélosophique à tous !

Vélo en Lego créé par l'artiste new yorkais Sean Kenney. Oeuvre baptisée Bicycle Triumphs Traffic (c) Sean Kenney

Vélo en Lego créé par l’artiste new yorkais Sean Kenney. Oeuvre de 93.407 pièces de Lego baptisée Bicycle Triumphs Traffic (c) Sean Kenney

Y a-t-il un jeu plus fascinant que les Lego pour stimuler la créativité? Et pas uniquement chez les enfants. Je vous avais déjà parlé de Fred et de son projet de triathlon Ironman avec un pantin en Lego. Aujourd’hui, place à Sean Kenney, un cycliste au quotidien new yorkais qui a abandonné son travail de bureau pour ouvrir un studio de design d’œuvres d’art en Lego. Depuis quelques années, l’artiste s’est bâti (au propre comme au figuré) une solide réputation dans la création de sculptures grandeur nature en Lego. L’idée de ce vélo qui triomphe du trafic lui est venue en se faufilant dans les embouteillages sur sa bicyclette. A l’occasion d’un week-end de rencontre de fans de Lego, Sean a invité enfants et grands enfants à construire des centaines de petits véhicules noirs pendant que lui s’est concentré sur la fabrication d’un grand vélo, symbole d’une mobilité verte. Un travail de titan lorsqu’on sait que son vélo en Lego fait environ 18.000 pièces et que l’installation complète a nécessité 93.407 briquettes du célèbre fabricant danois. Bon conseil du Vélosophe si vous voulez vous fabriquer le même vélo : commencez par faire des Legonomies.

La créativité et le vélo vous intéressent? Suivez Vélosophe sur Facebook, Twitter & Instagram. Et régalez-vous avec mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’

Donnez-lui quelques tubes métalliques et il vous écrira un vélo à la cintreuse et au fer à souder. Un vélo aux lignes envoûtantes comme seuls les poètes de l’acier en sont capables. Sculpteur et designer, le New Yorkais Josh Hadar s’est forgé son univers si singulier par passion pour le métal. En multipliant les explorations du matériau, il s’est lancé dans la fabrication de vélos artisanaux. Déçu que l’eco-design soit si souvent associé à des créations fades et sans relief, notre vélosophe de Manhattan entreprend de créer des vélos dotés d’une forte personnalité. Tantôt inspirées d’un trait de crayon, tantôt d’un voyage à l’autre bout du monde, ses créations sont à chaque fois le fruit d’une histoire originale. Mais peu importe la forme – chopper, cruiser ou e-trike -, la patte de l’artiste est inimitable. Ne sentez-vous pas souffler ce vent de liberté et d’évasion rien qu’à contempler ses sculptures sur roues? Bon vent, l’artiste!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Découvrez mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ sur www.velosophe.be/livre :)

Vélo Lionheart du sculpteur new yorkais Josh Hadar.

Vélo Lionheart du sculpteur new yorkais Josh Hadar.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La brasserie américaine New Belgium a invité douze artistes à customiser un vélo de Detroit Bikes dans le cadre d’un concours d’art sur vélo. Alors que la plupart des artistes ont exprimé leur créativité en peignant le cadre, Brinkley Messick est allé plus loin dans la démarche en combinant peinture sur cadre et sacoches en cuir sur mesure. Bien qu’adepte de la récupération et du recyclage, le lauréat du concours a adopté le cuir comme support artistique dans le prolongement du cadre. Les différentes décorations rendent hommage aux paysages western du Colorado et de sa Caroline natale. Rien de bien étonnant puisque Brinkley oeuvre aussi à la préservation des espaces naturels. Il a d’ailleurs choisi de remettre le chèque de 5000$ du concours à une association active dans ce domaine. Pour le cadre, l’artiste a misé sur le contraste entre les décorations à la peinture et le cadre à l’état brut. Le cadre nu souligne, selon l’artiste, le lien avec l’histoire de Detroit. Les curieux peuvent découvrir les vélos des 12 artistes sur le site de la New Belgium’s Art Bike Competition.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ (avec un chapitre complet sur les projets vélo de 21 constructeurs automobiles !) est disponible via www.velosophe.be/livre

Vélo customisé sur le thème des grands espaces du western américain.

Vélo customisé sur le thème des grands espaces du western américain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’artisan italien Luca Agnelli (Agnelli Milano Bici) est fasciné par les canons de beauté d’un temps révolu. Spécialisé dans la customisation de vélos, il récupère les réservoirs de mobilettes pour fabriquer des vélos électriques et y intégrer la batterie. Ses vélos, volontiers rétro, sont à chaque fois des pièces uniques. Récemment, notre esthète vélosophe a réalisé un nouveau vélo d’un tout autre style mais tout aussi original : un vélo électrique mariant un triporteur Doniselli de 1929 avec le museau d’une Citroën 2CV. « Ces deux objets de design sont pour moi des icones », m’explique Luca Agnelli. « L’étape la plus complexe a été de retravailler le museau pour arriver à des proportions adaptées au triporteur. Les faces latérales ont elles aussi nécessité de nombreuses heures de travail ». Doté d’une assistance électrique, le triporteur offre un coffre avantageux et multifonctionnel. Quant aux phares, ils sont également fonctionnels. Plusieurs candidats ont manifesté leur intérêt d’acquérir ce vélo d’exception mais le restaurateur italien se donne encore le temps de la réflexion. Qui a dit que vélo et voiture ne faisaient pas bon ménage?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ (avec un chapitre complet sur les projets vélo de 21 constructeurs automobiles !) est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce vélo de Luca Agnelli combine un triporteur Doniselli et un museau de Citroën 2CV.

Ce vélo de Luca Agnelli combine un triporteur Doniselli et un museau de Citroën 2CV.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous souvenez-vous du vélo entièrement en bois Splinterbike ? Ce vélo a fait école. L’an dernier, un professeur de technique bois bruxellois s’était inspiré du projet britannique pour réaliser un vélo 100% bois similaire avec ses élèves, avec un record de l’heure à la clé. Un an plus tard, le vélo de Michael Thompson a encore fait des émules. Cette fois, en poussant le vice jusqu’à remplacer la propulsion par engranage par une chaîne de vélo en bois ! L’idée est venue de Tom Rydant, directeur de l’école secondaire GO! KTA Dendermonde, suite à un reportage télévisé sur le Splinterbike. Convaincu du potentiel pédagogique d’un tel projet, notre homme et le responsable de sa section bois (Tim Haemelinck) se lancent dans l’aventure. Le projet est néanmoins complexe. Pour relever le défi technique, l’école secondaire s’allie avec la section technologie bois de la haute école gantoise HoGent. Son responsable Paul Delcour est séduit sur-le-champ. Divers workshops et échanges sont organisés entre les deux écoles et deux bacheliers (Jonas De Brauwer et Dylan Liedts) s’emparent du projet comme travail de fin d’étude. Le volet le plus ambitieux du projet a sans aucun doute été la fabrication de la chaîne en bois. Les maillons ont fait l’objet de recherches avancées sur les essences de bois et la mise en oeuvre les plus appropriées (études des propriétées, tests de résistance, …). Un travail minutieux qui a complètement dynamisé le processus d’apprentissage. « Rien de tel pour donner l’envie d’apprendre aux jeunes et pour promouvoir la filière bois dans l’enseignement », me confie un directeur presque ému. Pour les amateurs de bois, voici les espèces de bois utilisées pour ce vélo : pédales en padouk, pédalier en frêne d’Amérique, chaîne en hêtre et padouk, pignon en padouk, guidon en contreplaqué de bouleau collé, fourche en frêne d’Amérique, roues en bouleau, cadre en frêne d’Amérique. Au final, ce vélo original en bois ne pèse que 11 kg (mais une tonne de savoir) ! Le design du cadre est l’oeuvre de Jonas De Brauwer. En guise de cerise sur le gateau, Jonas De Brauwer a établi un nouveau record de l’heure sur vélo 100% bois (19,4 km) et de vitesse (26,9 km/h) au Vlaams Wielercentrum Eddy Merckx (Blaarmeersen) à Gand ce 29 septembre 2016. Découvrez les photos de l’exploit sur https://www.facebook.com/velosophes/photos/?tab=album&album_id=1126551560714186

(c) photos : Wouter Maeckelberghe

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce vélo entièrement en bois est le fruit d'une collaboration pédagogique entre l'école secondaire GO! KTA Dendermonde et la haute école gantoise HoGent.

Ce vélo entièrement en bois est le fruit d’une collaboration pédagogique entre l’école secondaire GO! KTA Dendermonde et la haute école gantoise HoGent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.