Articles Tagués ‘3D’

Imaginez à quoi pourrait ressembler le vélo du futur grâce à l’impression 3D. Voilà le défi que s’est lancé l’Australien James Novak. Architecte et designer industriel de formation, le jeune professeur d’université s’est découvert une passion pour l’impression 3D. A tel point qu’il mène actuellement une thèse sur la fabrication additive dans le domaine des produits sportifs. Durant quatre mois, James a planché sur un projet qui tirerait au maximum profit du potentiel de l’impression 3D. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas tant la modélisation du vélo (150h de travail) mais bien la recherche de l’idée maîtresse qui a nécessité le plus de temps. Car ce mode de fabrication implique de penser autrement et de faire fi des contraintes traditionnelles. Le résultat est pour le moins surprenant et réussi. Notre vélosophe australien est parvenu à repousser les limites de la fabrication traditionnelle en revisitant complètement le concept du cadre de vélo. Créé d’une seule pièce, le cadre a été produit à partir de résine en collaboration avec le spécialiste belge de l’impression 3D Materialise. Quand je vous dis que la créativité liée au vélo a encore de belles heures devant elle…

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Cadre de vélo original produit d'une seule pièce en impression 3D par le designer industriel australien James Novak en collaboration avec l'entreprise belge i.materialise.

Cadre de vélo original produit d’une seule pièce en impression 3D par le designer industriel australien James Novak en collaboration avec l’entreprise belge i.materialise.

 

Publicités

Ce vélo fait vraiment bonne impression. Et en 3D! C’est que tous les manchons utilisés pour assembler son cadre sont sortis d’une… imprimante 3D. Le vélo en titane 3DP-F1 est l’oeuvre de Matthew Andrew, un designer qui a créé le studio australien Flying Machine. Convaincu du potentiel de l’impression 3D pour le petit monde du vélo, le designer s’est lancé dans la production de l’un des premiers vélos (partiellement) imprimés. En collaboration avec la Commonwealth Science and Industrial Research Organization (CSIRO), il a imprimé tous les raccords du cadre en titane. Le résultat était tellement convaincant que le projet est passé de l’expérimentation à la commercialisation. Aujourd’hui, il vous suffit de communiquer vos mesures et Matthew imprime. Selon le vélosophe australien, la technologie pourrait relancer les cadres de vélo manchonnés et ouvrir des portes intéressantes notamment sur le marché des vélos customisés. Au cas où, si l’impression 2D vous suffit, c’est ctrl-P…

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Rio de Janeiro, son carnaval, ses plages et… Dan Palatnik. Illustrateur de son état, Dan cherchait à perfectionner sa technique de modélisation 3D. En feuilletant un livre de design, l’artiste découvre un vélo original. Il tient son modèle. Sans vraiment le savoir, il s’attaque à un mythe. Dessiné par le designer britannique Benjamin Bowden, le Bowden Spacelander fait en effet partie des vélos les plus recherchés par les collectionneurs. Imaginez la tête des visiteurs de l’exposition ‘Britain can make it’ en découvrant ce vélo du futur en… 1946! Malgré plusieurs tentatives de production, ce n’est qu’en 1960 que le créateur concrétise son rêve aux Etats-Unis. Malheureusement, la production (et le rêve) ne sera que de courte durée. Seuls quelques rares amateurs auront la chance d’acheter son monocoque en fibre de verre doté d’un éclairage électrique. Les vélosophes intéressés par l’histoire de ce cadre trouveront leur bonheur sur le site du National Bycicle History Archive of America (NBHAA).

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce diaporama nécessite JavaScript.