Articles Tagués ‘automobile’

Il y a une centaine d’années, Ettore Bugatti, fondateur du constructeur automobile éponyme, avait dessiné un vélo original pour l’époque. Un siècle plus tard, Manuel Ostner et Claus Fischer, spécialistes du vélo rétro exclusif et propriétaires de Pimpgarage (PG), lancent l’idée de créer un vélo dans l’esprit de celui d’Ettore. Les responsables de Bugatti sont immédiatement séduits et acceptent la collaboration. Alors que les designers de Bugatti revisitent le concept original, les compères de PG prennent en charge le développement et la production. Construit à 95% en carbone, le PG Bugatti Bike incarne l’ADN de la marque automobile en combinant matériaux de pointe et procédés de fabrication de l’industrie automobile et de l’aéronautique. Pour les vélosophes intéressés, ce vélo urbain de moins de 5 kg est également personnalisable selon les souhaits du client. Petit détail, le petit bijou est proposé pour la bagatelle de 35.000 €… hors taxes.

Vous êtes intéressé(e) par les projets vélo des constructeurs automobiles? Sachez que j’y consacre un chapitre complet dans mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity. 22 marques automobiles y sont abordées. Le livre est disponible via www.velosophe.be/livre.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le PG Bugatti Bike est inspiré de l'ADN de la marque automobile Bugatti.

Le PG Bugatti Bike est inspiré de l’ADN de la marque automobile Bugatti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Vélosophe a récemment eu l’occasion de rencontrer le designer du vélo 4C IFD, Antonio Erario, au Centro Stile Alfa Romeo à Turin. Reportage dans les coulisses du centre de design du constructeur automobile italien. Cela fait 16 ans qu’Antonio Erario crée des voitures. Depuis tout petit, le vélo évoque chez lui la liberté. Il en rêvait de ‘son’ vélo. Lorsque son projet de voiture sportive 4C a été validé pour production, le designer a immédiatement transposé la philosophie du design de la voiture dans un vélo. Fait assez rare dans le secteur, les deux projets ont été menés simultanément, presque en parallèle. En véritable passionné, Antonio a décliné les moindres détails pour que le vélo soit l’incarnation la plus pure du concept de la 4C : légèreté, compacité, puissance, sportivité (sans agressivité). Tant dans la silhouette que dans les matériaux (fibre de carbone) ou le nom. Ainsi, le cadre fait clairement référence à la forme du chiffre 4. Il se compose aussi de tubes (creux) en profils en C. Ce choix esthétique a d’ailleurs poussé le designer à renforcer les assemblages à l’aide de câbles d’acier tendus (d’où le nom de 4C IFD, pour Innovative Frame Design). »A ma connaissance, la combinaison des profils et des assemblages est une première » affirme-t-il. « Je voulais que le vélo ait un ADN aussi proche que possible de celui de la voiture et des lignes aussi fluides et sportives ». Pour la production, le groupe Fiat collabore de manière exclusive avec Compagnia Ducale depuis 2006. « Il s’agit d’un partenaire fiable et flexible qui est parvenu à comprendre notre langage et à l’interpréter avec une même passion ». Le mot n’est pas vain, parole de vélosophe. Entièrement produit en Italie, le petit bijou appelé 4C IFD est donc construit et commercialisé par Compagnia Ducale, qui en a déjà vendu une centaine d’exemplaires personnalisés aux quatre coins du monde.

Découvrez le reportage photo de l’interview et les détails du design du vélo Alfa Romeo 4C IFD sur la page Facebook de Vélosophe.

Antonio Erario, designer du vélo Alfa Romeo 4C IFD, en compagnie de Dorella Gialdi, responsable de la communication chez Compagnia Ducale, au Centro Stile Alfa Romeo à Turin.

Antonio Erario, designer du vélo Alfa Romeo 4C IFD, en compagnie de Dorella Gialdi, responsable de la communication chez Compagnia Ducale, au Centro Stile Alfa Romeo à Turin. (c) Vélosophe