Articles Tagués ‘Bruxelles’

Il n’y a aucune raison que Bruxelles ne devienne pas un deuxième Copenhague du vélo. Partant de cette idée, Frédéric Mertens a voulu rendre Bruxelles plate, pour que plus personne n’ait d’excuse à ne pas enfourcher le vélo. Sa solution? Gommer les reliefs de la ville et éliminer les craintes de l’effort avec… un vélo électrique. Cycliste au quotidien, le Bruxellois a mis à profit toute son expérience personnelle pour imaginer le vélo pliant idéal : léger, compact et abordable. Contrairement à beaucoup de modèles de ce créneau, son cadre se la joue triangulaire, avec des tubes jumeaux pour une plus grande rigidité. De l’avis de son concepteur, ce vélo n’a rien de révolutionnaire : il est entièrement équipé de pièces standard. Et pourtant, grâce à quelques astuces ingénieuses, le vélosophe est parvenu à conserver une grande compacité tout en permettant à des cyclistes de grande taille de l’utiliser de manière confortable. Simplement bien pensé, le vélo Ahooga se plie et se déplie en 10 secondes et affiche à peine 10 kg en version classique et 13 kg avec l’assistance électrique. Des atouts qui ne devraient pas laisser le cycliste urbain indifférent. Avec l’aide de son compère Philippe Lefrancq, Frédéric prépare actuellement le lancement de la production, prévue pour 2016. A suivre…

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Philippe Lefrancq et Frédéric Mertens présentant le prototype de leur vélo pliant électrique Ahooga.

Philippe Lefrancq et Frédéric Mertens présentant le prototype de leur vélo pliant électrique Ahooga.

En voyant un reportage sur le vélo 100% en bois SplinterBike du Britannique Michael Thompson, Geert Muylaert, professeur de la section bois de l’école Victor Horta à Evere (Bruxelles), s’est mis à rêver. Pourquoi ne pas réaliser un projet comparable avec mes élèves? Immédiatement séduits, les jeunes ont relevé le défi avec énormément d’enthousiasme. Durant toute une année, ils ont planché sur ce vélo entièrement en bois. 133 pièces, 400 heures de travail et peut-être bientôt aussi deux records du monde. Bart Uyttersprot, responsable du projet et conseiller technique de l’établissement, a en effet convaincu l’ancien champion cycliste Eddy Planckaert, notamment vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix, de tenter de battre le record de vitesse sur 100 m ainsi que le record de l’heure sur vélo en bois avec leur vélo HORTA (développement 52×13, 30 kg). L’événement devrait avoir lieu en septembre sur la piste de Rochefort. Quel que soit le résultat de cette tentative de record, félicitations déjà aux professeurs pour leur créativité dans la manière d’aborder l’enseignement et aux jeunes vélosophes pour ce beau projet qui fera certainement école.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Les élèves de la 5e année section bois de l'école Victor Horta avec leur vélo HORTA entièrement en bois.

Les élèves de la 5e année section bois de l’école Victor Horta avec leur vélo HORTA entièrement en bois.

Merci à Emmy pour la proposition de sujet :)

La vélorution universelle est un mouvement urbain qui prône une mobilité non polluante et revendique une place plus importante pour le vélo en ville. « Nous luttons contre la privatisation de l’espace public par la voiture et souhaitons rendre nos villes plus conviviales, notamment par l’aménagement de davantage de sites propres pour les vélos », explique un vélorutionnaire. Depuis 2010, les vélorutionnaires organisent chaque année un grand rassemblement début juillet. Après Paris, Concarneau, Marseille et Grenoble, l’événement vient de se tenir à Bruxelles. Quatre jours de rencontres animées, avec entre autres des joutes vélo, des visites d’ateliers vélo alternatifs, des masses critiques, une projection de film, … « Avec une bonne dizaine d’habitués de l’événement, nous avions porté la candidature de Bruxelles l’an dernier à Grenoble. Toute l’équipe de bénévoles a fourni un travail formidable avec le soutien des réseaux des ateliers vélo », déclare Réginald de Potesta de Waleffe. « Nous ne pouvons que nous réjouir d’être parvenus à rassembler plus de 1000 cyclistes, dont environ 200 venus de l’étranger, pour la grande parade à vélo dans les rues de Bruxelles. Une belle réussite qui aura aussi permis de fédérer les différents réseaux et de favoriser les rencontres au sein de la communauté cycliste dans la capitale. De bon augure pour l’avenir. » Rayon créativité aussi, les amateurs de vélos originaux ont été servis. Pas de vélorution sans vélos sono et tall bikes, cela fait partie de l’ADN de l’événement. Découvrez les photos de la grande parade de la vélorution universelle à Bruxelles sur la page Facebook de Vélosophe. Pour les amateurs, l’édition 2016 se tiendra à Toulouse.

Les tall bikes font partie du paysage de la grande parade à vélo de la vélorution universelle.

Les tall bikes font partie du paysage de la grande parade à vélo de la vélorution universelle.

 

Il est des projets dont le simple nom met déjà l’eau à la bouche. Désolé toutefois pour les commandes, il fallait être à la Mad Bike Parade organisée fin septembre à Bruxelles par le Centre de la mode et du design MAD Brussels. Les organisateurs avaient convié des designers à créer des vélos design originaux et personnalisés. Parmi les créations customisées, ce vélo ‘bikebercue’ a rencontré un vif succès. Il a été fabriqué par une bande d’amis designers, coursiers et bricoleurs (de gauche à droite sur la photo) : Jean Baptiste Puchois (Hopop Studio), Antoine Hotermans (Mcfly Custom), Bernard Prestat (UNIK bikes), François Roland (HushRush) et Thomas Warren (Hopop Studio). Combien de cyclotouristes n’ont pas salivé à l’idée de dévorer les kilomètres sans jamais craindre la fringale? Avouez que la parade est originale, non ?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vélo bikebercue customisé par Jean Baptiste Puchois (Hopop Studio), Antoine Hotermans (Mcfly Custom), Bernard Prestat (UNIK bikes), François Roland (HushRush) et Thomas Warren pour la MAD Bike Parade de Bruxelles.

Vélo bikebercue customisé par Jean Baptiste Puchois (Hopop Studio), Antoine Hotermans (Mcfly Custom), Bernard Prestat (UNIK bikes), François Roland (HushRush) et Thomas Warren pour la MAD Bike Parade de Bruxelles.

En voilà une initiative comme on les aime. Imaginez, un événement sur la créativité liée au vélo et au design. Pour montrer que le vélo est bien plus qu’un simple objet fonctionnel et pratique pour se déplacer au quotidien, le centre bruxellois de la mode et du design MAD Brussels a organisé une manifestation faisant la part belle au vélo design, la Mad Bike Parade. « Nous avons invité des designers et créatifs à customiser des vélos et à la présenter au grand public lors d’une parade dans les rues de Bruxelles pendant la journée sans voiture dans le cadre de la semaine de la mobilité », expliquent les organisateurs Silvia Martinelli et Olivier Gilson. La parade présentait un mélange de vélos uniques créés pour l’occasion (en autonomie ou en collaboration avec l’atelier Cyclo) et de modèles originaux. Et les amateurs de vélos d’exception n’ont pas été déçus tant le plateau de créations était éclectique et de qualité : vélo-camping, vélo en bois, fixie au cadre troué, play bike, vélo chopper, vélo en bambou, pignon fixe entièrement décoré main, bikebercue, … et même un triplet (tiens, tiens). Ce rassemblement de joyeux vélosophes en a clairement fait rêver plus d’un. Il suffisait de voir les yeux de certains (jeunes et moins jeunes) pour lire l’émerveillement ou l’admiration voire quelques interrogations. Mais jamais l’indifférence. C’est qu’un beau vélo design laisse rarement insensible. N’est-ce pas Silvia et Olivier?

Vous trouverez davantage de photos de la Mad Bike Parade sur ma nouvelle page Facebook.

Vélo design customisé par Gert Nys et Reginald Decoster. Mad Bike Parade 2013 à Bruxelles.

Vélo design customisé par Gert Nys et Reginald Decoster. Mad Bike Parade 2013 à Bruxelles.