Articles Tagués ‘design’

Vélo en bois Once upon a time de Matthieu Archambault.

Vélo en bois Once upon a time de Matthieu Archambault.

Est-il possible de fabriquer son vélo en bois sans connaissances techniques ni accès à du matériel spécialisé ? Autodidacte dans l’âme, Matthieu Archambault a passé des heures sur des tutoriels sur le web pour relever le défi. S’il avait déjà fabriqué des vélos en fibre de carbone, le matériau bois restait une grande inconnue pour lui. Très vite, le projet initial en bois massif laissa place à une solution en lamellé collé. Contrairement aux apparences, ce n’est pas la forme du cadre qui a été le moteur de son aventure vélosophe, mais bien la fourche. Il voulait intégrer la fourche avec le guidon pour ne former qu’une seule pièce. Environ 900 heures de travail auront finalement été nécessaires pour trouver réponse à ses questions et les mettre en œuvre, depuis l’essence à retenir jusqu’au rayon de courbure idéal en passant par le mode d’emploi de fabrication du four pour le cintrage du bois. Sans vices de construction, pas mal pour un novice, non ? Touchons du bois, il se chuchote qu’une version améliorée de son vélo en bois ‘Once upon a time’ pourrait voir le jour prochainement. A suivre…

Découvrez l’histoire de ce vélo en vidéo :

Vous aimez les vélos originaux ? Il ne vous reste plus qu’à vous offrir le livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’. Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram.

Publicités
Vélo home trainer Fuoripista des designers italiens Davide et Gabriele Adriano.

Vélo home trainer Fuoripista des designers italiens Davide et Gabriele Adriano.

Pourquoi tant de cyclistes rangent leur vélo d’appartement au placard ou à la cave après leur séance d’entraînement ? Pourquoi ce home trainer ne pourrait-il pas avoir sa place dans votre salon ? Les designers italiens Davide et Gabriele Adriano ont donc dépoussiéré le vélo d’appartement pour le réinventer. Sous leur baguette, l’accessoire de fitness (ou de torture pour certains) s’est transformé en objet de désir, voire de plaisir tant le design invite à… prendre le taureau par les cornes. Une ode à l’évasion intérieure, ou virtuelle grâce au support pour tablette à l’avant du guidon. Ce vélo Fuoripista, réalisé en crystal, bois et acier, a été créé dans le cadre du 20e anniversaire du salon du design SaloneSatellite de Milan.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

A la recherche d’un livre sympa sur le vélo pour les vacances? Découvrez ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ sur www.velosophe.be/livre :)

Le vélo-rameur Rowcycle de Michael Schimdtler.

Le vélo-rameur Rowcycle de Michael Schimdtler.

Michael Schimdtler peinait de plus en plus à supporter ses entraînements d’aviron en période hivernale. Alors que beaucoup se tournent alors vers les salles de fitness, notre avironneur expérimenté n’y trouvaient que très peu de plaisir. « Aucun engin ne reproduisait les sensations réelles, j’ai donc réfléchi à une nouvelle méthode d’entraînement plus fun ». Ingénieur automobile de formation, Michael s’est intéressé aux modes de déplacement depuis son plus jeune âge. L’association d’un vélo et d’un rameur lui semblait idéale. Non seulement il pouvait offrir un travail musculaire sur l’ensemble du corps mais aussi recréer des conditions proches du mouvement de balancement typique de l’aviron. Quelques mois plus tard (il a beaucoup ramé), le vélo-rameur Rowcycle était né. Conçu en version trike, le vélo semble séduire les premiers testeurs. Actuellement au stade de prototype, le projet devrait évoluer vers le stade de la production prochainement.

Idée de cadeau original pour un fan de vélo.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Découvrez mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ sur www.velosophe.be/livre :)

C’est en regardant une étape de montagne du Tour de France que Fraser Leid eut l’idée de concevoir un vélo capable de récupérer l’énergie du pédalage pour offrir une assistance motorisée. Etudiant en design industriel, il tenait à proposer une forme de cadre unique. Un vélo qui aurait pu être le fruit d’une collaboration entre Ferrari et Pirelli. Dans cette logique, le design devait forcément incarner la notion de vitesse. Le mécanisme imaginé repose sur deux choix particuliers. Tout d’abord, il abandonne la chaîne classique au profit d’un moyeu spécial doté de balais de moteur électrique. De la sorte, la rotation de la roue crée un courant électrique qui alimente une batterie placée à l’arrière du cadre. Ensuite, il remplace la fourche avant par un système de bras. Dès que le cycliste active l’assistance, ce bras déplace la roue vers l’arrière en position motorisée et un moteur situé à l’avant du cadre actionne la roue. On parie que vous ne regarderez plus jamais les étapes de montagne de la même manière?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Découvrez mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ sur www.velosophe.be/livre :)

Concept bike de Fraser Leid inspiré d'une possible collaboration entre les marques Ferrari et Pirelli.

Concept bike de Fraser Leid inspiré d’une possible collaboration entre les marques Ferrari et Pirelli.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis quelques années, l’architecte belge Pierre Lallemand multiplie les prototypes de vélos pour le moins particuliers. A mi-chemin entre vélo et objet d’art, ses créations rompent clairement avec les standards du genre. Tout est parti d’expérimentations sur le balsa, un bois très léger. L’architecte-designer s’intéressait à ses possibilités structurelles et a exploré le matériau à travers des formes de cadre de vélo innovantes. Les (nombreux) essais intuitifs ont débouché sur un modèle qui tenait la route, ce qui a donné l’idée à notre vélosophe de fabriquer sa ‘voiture de rêve du monde des deux roues’ en carbone et en bois. La version en carbone de l’Ecce Opus vient de voir le jour avec l’aide des ingénieurs du fabricant de vélos belge Ridley tandis que la version en bois est actuellement en voie de finalisation chez Axalko, un spécialiste espagnol des vélos en bois. Eccelent, non ?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre -> il ne vous reste plus qu’à l’ajouter à votre liste de cadeaux pour les fêtes de fin d’année :)

Vélo en carbone au cadre original du designer belge Pierre Lallemand de Ecce Cycles.

Vélo en carbone au cadre original du designer belge Pierre Lallemand de Ecce Cycles.

Vous souvenez-vous du vélo entièrement en bois Splinterbike ? Ce vélo a fait école. L’an dernier, un professeur de technique bois bruxellois s’était inspiré du projet britannique pour réaliser un vélo 100% bois similaire avec ses élèves, avec un record de l’heure à la clé. Un an plus tard, le vélo de Michael Thompson a encore fait des émules. Cette fois, en poussant le vice jusqu’à remplacer la propulsion par engranage par une chaîne de vélo en bois ! L’idée est venue de Tom Rydant, directeur de l’école secondaire GO! KTA Dendermonde, suite à un reportage télévisé sur le Splinterbike. Convaincu du potentiel pédagogique d’un tel projet, notre homme et le responsable de sa section bois (Tim Haemelinck) se lancent dans l’aventure. Le projet est néanmoins complexe. Pour relever le défi technique, l’école secondaire s’allie avec la section technologie bois de la haute école gantoise HoGent. Son responsable Paul Delcour est séduit sur-le-champ. Divers workshops et échanges sont organisés entre les deux écoles et deux bacheliers (Jonas De Brauwer et Dylan Liedts) s’emparent du projet comme travail de fin d’étude. Le volet le plus ambitieux du projet a sans aucun doute été la fabrication de la chaîne en bois. Les maillons ont fait l’objet de recherches avancées sur les essences de bois et la mise en oeuvre les plus appropriées (études des propriétées, tests de résistance, …). Un travail minutieux qui a complètement dynamisé le processus d’apprentissage. « Rien de tel pour donner l’envie d’apprendre aux jeunes et pour promouvoir la filière bois dans l’enseignement », me confie un directeur presque ému. Pour les amateurs de bois, voici les espèces de bois utilisées pour ce vélo : pédales en padouk, pédalier en frêne d’Amérique, chaîne en hêtre et padouk, pignon en padouk, guidon en contreplaqué de bouleau collé, fourche en frêne d’Amérique, roues en bouleau, cadre en frêne d’Amérique. Au final, ce vélo original en bois ne pèse que 11 kg (mais une tonne de savoir) ! Le design du cadre est l’oeuvre de Jonas De Brauwer. En guise de cerise sur le gateau, Jonas De Brauwer a établi un nouveau record de l’heure sur vélo 100% bois (19,4 km) et de vitesse (26,9 km/h) au Vlaams Wielercentrum Eddy Merckx (Blaarmeersen) à Gand ce 29 septembre 2016. Découvrez les photos de l’exploit sur https://www.facebook.com/velosophes/photos/?tab=album&album_id=1126551560714186

(c) photos : Wouter Maeckelberghe

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce vélo entièrement en bois est le fruit d'une collaboration pédagogique entre l'école secondaire GO! KTA Dendermonde et la haute école gantoise HoGent.

Ce vélo entièrement en bois est le fruit d’une collaboration pédagogique entre l’école secondaire GO! KTA Dendermonde et la haute école gantoise HoGent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a une centaine d’années, Ettore Bugatti, fondateur du constructeur automobile éponyme, avait dessiné un vélo original pour l’époque. Un siècle plus tard, Manuel Ostner et Claus Fischer, spécialistes du vélo rétro exclusif et propriétaires de Pimpgarage (PG), lancent l’idée de créer un vélo dans l’esprit de celui d’Ettore. Les responsables de Bugatti sont immédiatement séduits et acceptent la collaboration. Alors que les designers de Bugatti revisitent le concept original, les compères de PG prennent en charge le développement et la production. Construit à 95% en carbone, le PG Bugatti Bike incarne l’ADN de la marque automobile en combinant matériaux de pointe et procédés de fabrication de l’industrie automobile et de l’aéronautique. Pour les vélosophes intéressés, ce vélo urbain de moins de 5 kg est également personnalisable selon les souhaits du client. Petit détail, le petit bijou est proposé pour la bagatelle de 35.000 €… hors taxes.

Vous êtes intéressé(e) par les projets vélo des constructeurs automobiles? Sachez que j’y consacre un chapitre complet dans mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity. 22 marques automobiles y sont abordées. Le livre est disponible via www.velosophe.be/livre.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le PG Bugatti Bike est inspiré de l'ADN de la marque automobile Bugatti.

Le PG Bugatti Bike est inspiré de l’ADN de la marque automobile Bugatti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.