Articles Tagués ‘éclairage’

Les longs déplacements urbains entre son domicile et son lieu de travail lui pesaient tellement que le designer industriel italo-argentin Agustin Augustinoy a créé son propre vélo pliable. L’ancien étudiant de la faculté d’architecture et de design FAUD de l’université de Córdoba (Argentine) a embarqué quelques amis dans l’aventure. Avec ses comparses Lucas Toledo, Mariano Bossana et Gabriel Lapeña (ingénieur), Agustin a revisité le vélo pour proposer une version urbaine contemporaine. Traduction : un vélo électrique pliable. Ce vélo est déjà le troisième modèle conçu par le jeune vélosophe, mais cette fois le projet entend s’ouvrir les portes de la commercialisation. D’ici quelques jours, un appel à financement sera lancé sur Kickstarter (crowdfunding) pour démarrer la production du Gi Bike. Ses caractéristiques? Pliable et électrique, le vélo se démarque surtout par la taille de ses roues (full-size). Il se plie en 3 secondes, a une autonomie d’une soixantaine de kilomètres sur batterie et est doté d’un support pour smartphone avec système antivol géré depuis une application (app). Pour améliorer la sécurité du cycliste, la roue avant de l’e-bike intègre un éclairage latéral intelligent qui s’allume à la tombée du jour. A découvrir prochainement en vidéo sur le site de Gi Bike.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le Gi Bike est un vélo pliable électrique conçu par le designer italo-argentin Agustin Augustinoy. L'e-bike sera présenté d'ici quelques jours sur Kickstarter.

Le Gi Bike est un vélo pliable électrique conçu par le designer italo-argentin Agustin Augustinoy. L’e-bike sera présenté d’ici quelques jours sur Kickstarter.

La nuit, tous les chats sont gris.  Et qu’est-ce qui ressemble plus à une superbe route asphaltée qu’une superbe route… de nids-de-poule? Ben oui, la nuit, tous les trous sont gris aussi. Il faut parfois un super grigri aussi pour éviter la déroute de la chute ou de la crevaison. Voulant voir plus loin que le bout de leur nez, une équipe de designers du Department of Industrial Design de la Sichuan University (Chine) a développé un système d’éclairage pour vélo pour le moins ingénieux. Lidée phare? Plutôt que de projeter un simple faisceau de lumière, la lampe LED Lumigrids dessine une grille quadrillée sur le sol. Tant que le quadrillage reste bien carré, tout va bien, rien à déclarer. Par contre, à la moindre déformation d’un carré, il y a danger. Comme le dit le vélosophe : « Tout simple, mais il fallait y penser. Pour ne plus panser. » La créativité du concept, qui n’est pas encore commercialisé, lui a déjà valu un Red dot design award ‘best of the best 2012’ (catégorie ‘Protection’). En attendant la reconnaissance éternelle des cyclistes amateurs de sorties nocturnes.

Designer: Prof. Gan Jing, Xun Zhang, An Pengcheng, Sun Yan, Jiang Cong, Li Ke, Du Tao, Zheng Yuemei, Cai Jing, Liu Zhenghao.
Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.
Lumgrids, un système d'éclairage ingénieux pour rouler à vélo de nuit.

Lumgrids, un système d’éclairage ingénieux pour rouler à vélo de nuit.

Encore une idée géniale. Et lumineuse. Après tout, le catadioptre et la petite loupiote c’est tout de même pas top. Alors, la designer industrielle américaine Dana Krieger, de l’agence Teague, a cogité sur une solution… disons un peu plus visible. Equiper le guidon de clignotants à ses deux extrémités n’était déjà pas mal, et pas banal pour un vélo, mais la réelle trouvaille sort vraiment du cadre traditionnel. Un cadre pas traditionnel. Car c’est le cadre qui est luminescent! Quand le vélosophe vous disait que l’idée était géniale. Ah, la créativité. Le système d’éclairage s’active depuis un bouton sur le guidon et la batterie rechargeable via un port USB est intégrée dans la potence. Et en plus le design de ce vélo urbain fixie (vélo sans changement de vitesse) est plutôt sympathique. Une petite vidéo du vélo Pulse? Bien vu, non?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le vélo urbain fixie Pulse de la designer américaine Dana Krieger.

Le vélo urbain fixie Pulse de la designer américaine Dana Krieger.

Déjà particulièrement vulnérable de jour dans la circulation, le cycliste frôle souvent l’opération kamikaze une fois la nuit tombée. Et pourtant, malgré les nombreux accidents, très peu de systèmes d’éclairage offrent une solution sécurisante. Il ne suffit pas de voir, encore faut-il pouvoir être vu. Partant de ce constat, un jeune étudiant américain a eu une idée lumineuse : intégrer l’éclairage sur les jantes. Le résultat est aussi surprenant que révolutionnaire. Après plusieurs prototypes, son système ‘revolights‘ en est actuellement au stade de brevet en instance. Et comme Kent Frankovich (l’inventeur) maîtrise également le b.a.-ba du marketing, il peaufine le design pour garantir le succès commercial de son bébé. Si l’envie vous dit, il vous reste environ un mois pour soutenir le projet financièrement. Le vélosophe ne disait-il pas : « Un bon éclairage n’est pas un lux(e) pour un cycliste »?

Merci à Fanny et Johannes pour la brillante suggestion :)

Revolights, un système d'éclairage pour voir et être vu.