Articles Tagués ‘guidon’

Parti de rien, sans plans, Antoine Hotermans (Mcfly Custom) voulait se construire un cadre de vélo aux influences industrielles. Un vélo inspiré des fous du guidon des années ’20. Au départ de tubes de section rectangulaire, l’artiste bruxellois soude son triangle principal mais réalise qu’il devra trouver une parade pour alléger le cadre. La solution est simple : perforer tout le profil du cadre avec une perceuse à colonne. Des p’tits trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous. Aucun doute, son ‘Apache racer’ sera unique. Remarquez le moyeu spécial, le badge maison à l’avant, les poignées de vieilles voitures au bout du guidon et le pédalier gravé. Vous avez dit customisé ?

Cet article est également paru dans le magazine canadien Vélo Mag.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Né sans bras des suites de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, Michael Trimble a appris à composer avec le handicap. Tentez d’imaginer, ne fut-ce qu’un instant, le parcours du combattant que peut représenter son quotidien. Et pourtant, Michael est parfaitement autonome. Mais il avait un rêve : rouler à vélo. Un jour, vers l’adolescence, un prof de gym lui permet d’approcher le rêve. Il découvre les joies du vélo. Ce vent de liberté ne le lâchera plus. Après ses études supérieures, Michael s’offre un vélo à pignon fixe avec frein à rétropédalage. Restait plus qu’à trouver un vélociste disposé à lui customiser le guidon pour qu’il puisse piloter le vélo avec son moignon. De rencontres en contacts, il finit par croiser la route de Michael Brown. Ce fabricant de cycles (Maestro Frameworks) accepte de relever le défi et lui bricole un guidon sur mesure. Une solution ingénieuse qui méritait bien une mention spéciale du vélosophe. Découvrez ce reportage sur Michael et son vélo. Encore une belle preuve que le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Michael Trimble sur son vélo customisé lui permettant de rouler sans bras.

Michael Trimble sur son vélo customisé lui permettant de rouler sans bras.

Il aurait pu s’appeler le caméléon, mais Cannondale a préféré le baptiser CERV.  Tout simplement parce que l’acronyme de ce concept bike signifie Continuously Ergonomic Race Vehicle. Sa particularité? Il s’adapte à son environnement comme nul autre. En descente, le guidon opère un mouvement vers l’arrière et vers le bas pour offrir une position plus aérodynamique. En montée, le guidon remonte davantage vers l’avant pour accroître le confort et le rendement. Bref, cette petite perle d’ergonomie ajuste la position du cycliste en fonction de la morphologie du terrain. L’idée maîtresse de ce concept est de parvenir à relever et descendre le guidon sans jamais modifier la distance entre la selle et le pédalier. Raison pour laquelle ce vélo ne possède pas de fourche traditionnelle. Ingénieux et créatif, comme le vélosophe les aime.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.