Articles Tagués ‘invention’

David foutimasseur et son Gastomobile, réplique de la chaise de bureau de Gaston Lagaffe dotée d'un pédalier pour lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever.

David foutimasseur et son Gastomobile, réplique de la chaise de bureau de Gaston Lagaffe dotée d’un pédalier pour lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever.

En 1957, Gaston Lagaffe, le plus célèbre des inventeurs bricoleurs de la BD, crée son Gastomobile. Cette chaise de bureau dotée d’un pédalier doit lui permettre de voyager à vélo au sein de la rédaction sans se lever. Il s’agit-là d’une de ses premières inventions. Des inventions qui ont bercé toute la jeunesse du Suisse David Foutimasseur, un mécanicien bidouilleur à ses heures. Un jour, David reçoit une vieille chaise d’un collègue parti à la pension. La ressemblance avec la chaise de Gaston est frappante pour le fan de BD qui a grandi dans les planches de Franquin. Comme un signe du destin, David entreprend de transformer sa chaise en Gastomobile. Le résultat bluffe tout le monde, même la maison d’édition. Selon cette dernière, aussi incroyable que cela puisse paraître, David serait le premier à avoir donné vie aux inventions de Gaston Lagaffe. « André Franquin avait un sens du détail extrêmement poussé », m’explique-t-il. « Ses créations farfelues regorgent de détails précis mais laissent ci et là des zones floues qui m’autorisent un minimum de créativité pour résoudre les problèmes techniques ». En aucun cas, notre Foutimasseur (nom d’artiste inspiré du vieux mot suisse ‘foutimasser’, signifiant faire quelque chose sans importance pour passer le temps) ne s’attendait à un tel accueil du public. Sans s’en rendre compte, notre vélosophe suisse venait probablement de rendre l’un des plus beaux hommages au maître belge de la bande dessinée. Mais le plus beau est peut-être encore à venir car David a une rêve : donner vie à toutes les inventions de Gaston…

Vous avez aimé cet article? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter & Instagram (et partagez)

Découvrez aussi mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ (frais de port offerts!)

Publicités

N’y a-t-il pas plus efficace que la chaîne comme système de transmission pour un vélo ? Et plus simple à entretenir ? Et moins salissant ? A peu de choses près, telles étaient les questions qui ont animé un groupe d’étudiants de l’université technique de Budapest (Hongrie) à inventer le Stringbike. Ce système breveté remplace la chaîne et le dérailleur classiques par une transmission ingénieuse à corde ! Parmi les avantages du système : impossible de dérailler, remplacement rapide du pneu arrière sans se salir les mains, changement de corde sans outil (longévité de la corde d’environ 2000 km), transport aisé du vélo sans la roue arrière sans risque d’endommagement du dérailleur. Et pour couronner le tout, le pédalier offre un rendement supérieur en éliminant les points morts entre les phases de poussée des pédales. Bref, il tient la corde !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite démonstration du système Stringbike en vidéo :

Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram (et partagez)

Vous aimez les vélos spéciaux? Découvrez mon livre 'La créativité liée au vélo - Bike-inspired creativity'

Vous aimez les vélos spéciaux? Découvrez mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’

 

Vous recherchez un vélo pliable qui ne prend pratiquement pas de place? Il sera difficile de battre le FUBi. Ce vélo ingénieux est l’invention du Finlandais Ulf Laxström. En réalité, notre vélosophe en avait marre de se faire voler son vélo. Alors que la plupart des gens dans son cas auraient investi dans un bon cadenas ou, pour les plus créatifs, inventé un super antivol pour vélo, notre Ulf a inventé… un vélo pliant le plus compact possible pour pouvoir l’emmener partout avec lui. Tout est question de point de vue. Mais pas question pour autant de renoncer à un vélo de course de taille standard. Après 10 années de recherche, Ulf a trouvé le moyen de réduire le volume du cadre replié à son strict minimum. Le système breveté permet de plier et déplier le vélo sans outils et est même proposé en configuration tandem. Découvrez la vidéo d’Ulf Laxström en train de replier son vélo FUBi.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’innovation dans le monde du vélo? Voici un exemple coréen, signé par Kim Bog-Sung, le fondateur de l’entreprise Bygen. Féru de vélo, il a mené des travaux de R&D pendant 6 années avant de sortir le direct bike Hank. La particularité de ce vélo réside dans le pédalier articulé directement sur le moyeu de la roue arrière. Son objectif était de réduire la perte de puissance liée à la tension de la chaîne en optant pour une solution à transmission directe. Non content d’éliminer la chaîne, le vélosophe asiatique a aussi voulu accroître la puissance développée en imaginant un pédalier sur le principe des leviers. Ensuite, pour que le vélo soit pratique et facile à transporter, il a décliné le concept sur un cadre en carbone rétractable. Il ne fait aucun doute que son design surprenant séduira les cyclistes urbains branchés. Pesant moins de 10 kg, le vélo Hank est doté de 3 vitesses et d’un guidon pliable. Ou comment faire rimer créativité et mobilité.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Kwiggle Bike est un vélo pliable surprenant qui témoigne d’une grande créativité dans le chef de son inventeur. C’est en voyant Lance Armstrong se mettre en danseuse et lâcher son compatriote Jan Ullrich dans une étape de montage du Tour de France que l’Allemand Karsten Bettin a eu l’idée de concevoir un vélo sur lequel on roulerait en position debout. Selon le vélosophe de Hanovre, le pédalage en position debout serait non seulement plus confortable mais offrirait aussi un rendement supérieur. Karsten bricole son prototype et arrive à la conclusion que son vélo ferait un modèle pliable intéressant. Très vite, il trouve un mode de pliage hyper compact. Replié, son vélo rentre dans un bagage à main pour un voyage en avion. Il fait breveter sa trouvaille. Non content du développement classique des vélos pliables à cause des petites roues, il cogite et finit par trouver un moyen de décupler le développement malgré l’utilisation de petites roues de 8″. Second brevet en poche, Karsten se lance un nouveau défi de taille : rendre son vélo universel en veillant à ce que tant un enfant de 1,20 m qu’un adulte de 1,90 m puissent rouler sur un même modèle de taille unique. Une fois encore, l’inventeur fait preuve de génie. La configuration de l’assise se transforme en moins de 5 secondes pour passer du modèle enfant au modèle adulte ou inversement. Ce concentré de créativité vélosophique est le fruit de 5 années de recherche et sera disponible sur le marché vers mi-2015. En attendant, voici la vidéo de présentation du vélo Kwiggle Bike.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Replié, le vélo pliable Kwiggle Bike du vélosophe allemand Karsten Bettin se range dans un bagage à main pour un voyage en avion. Le modèle définitif devrait peser entre 6 et 8 kg.

Replié, le vélo pliable Kwiggle Bike du vélosophe allemand Karsten Bettin se range dans un bagage à main pour un voyage en avion. Le modèle définitif devrait peser entre 6 et 8 kg.

A deux, c’est toujours mieux. Mais sur le porte-bagage ce n’est pas toujours très confortable. D’où l’idée de l’Américain Jared Loveless d’intégrer un système de trotinette pliable sur le porte-bagage de son vélo. En moins de deux secondes, l’ingénieuse invention se déplie et un passager peut embarquer sur la trotinette. Ayant pensé à tous les détails, l’inventeur a même prévu un guidon pour le confort du passager. Nul ne sait combien de fois les fils du vélosophe bricoleur sont tombés en expérimentant le modèle mais la vidéo du scooteRack est plutôt convaincante. A quand le premier service de vélo-taxi-trotinette?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Prototype en bois du scooteRack, un système original qui intègre une trotinette pliable sur le porte-bagage d'un vélo.

Prototype en bois du scooteRack, un système original qui intègre une trotinette pliable sur le porte-bagage d’un vélo.

 

Ce vélo qui semble tout droit sorti d’un autre monde a été inventé il y a 80 ans. Présenté à l’exposition de Paris de 1932, le Cyclomer est un vélo amphibie. Il a en effet été conçu pour rouler tant sur terre que sur l’eau. Les quatre sphères situées à hauteur de la selle et du guidon sont en réalité des flotteurs que le cycliste peut ramener en position basse (à hauteur du pédalier) pour transformer le vélo en pédalo. Les plus observateurs auront remarqué que la roue arrière présente toute une série de petits ‘ailerons’. Ces derniers servent à la propulsion du vélo dans l’eau. Nul ne connaît le poids de l’embarcation mais, selon des informations de l’archive nationale néerlandaise (Het Genootschap voor het Nationaal Archief), elle pouvait flotter avec une charge de 120 kg! Quel dommage que l’histoire n’a pas retenu le nom de son inventeur. Imaginez le nombre d’amateurs qu’il a fait rêver avec son vélo original. Rien que pour ça, je lui décerne un mérite du vélosophe!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vélo amphibie Cyclomer

Vélo amphibie Cyclomer.