Articles Tagués ‘peinture’

Le vélo et l’art font souvent bon ménage. Nouvelle preuve avec ce vélo venu d’Italie. Depuis quelques années, le collectif d’artistes romains Cicli Art Lab a pris l’habitude de transformer les deux-roues en oeuvres d’art. L’une de ses dernières créations est le vélo ‘Alchimia’, décoré à la main par Riccardo Fortuna. Avouez que l’alchimie est plutôt réussie. « Au-delà du plaisir de la conduite, les cyclistes passionnés recherchent de plus en plus à se démarquer et nous travaillons soit à l’inspiration soit sur commande », explique l’artiste peintre, rencontré au salon LikeBike à Monaco. Ce modèle est une série limitée, volontairement mystérieuse pour inciter à la réflexion et à l’évasion. D’abord crayonnée grossièrement pour établir les proportions, la fresque a ensuite été finalisée avec une peinture à l’eau protégée par un vernis. Le délai de production est d’environ un mois, pour une dizaine de jours de peinture. L’idée vous inspire? Le collectif a d’autres modèles à son actif (vélo Leonardo da Vinci, cadre Pompei, vélo Musica, Florilège, …) et propose aussi la décoration de jantes (admirez la vidéo de Riccardo Fortuna à l’oeuvre) ou de pédaliers. Dis chérie, on ne se ferait pas un petit week-end à Rome?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Publicités

Ne dit-on pas que les cyclistes sont des artistes? En tout cas, les as du vélo inspirent les artistes. Connaissez-vous Horst Brozy? Ce graphiste et peintre allemand s’est forgé une solide réputation d’illustrateur dans le peloton professionnel. Depuis quelques années, tous les grands champions ont eu droit à leur portrait. Fasciné depuis toujours par le cyclisme, Horst a développé un style singulier qui combine diverses techniques de dessin comme la gouache, les crayons de couleur ou les crayons gras. Selon l’inspiration du moment, l’artiste varie les techniques mais le style et le trait restent toujours très reconnaissables. Je ne peux m’empêcher de partager le lien de son calendrier 2016 ‘Ride for Peace & Freedom’, dont les 12 heureux élus sont Kristoff, Nibali, Cummings, Degenkolb, Valverde, Greipel, Froome, van Avermaet, Pinot, Sagan, Porte et Kiryenka. Verdict du vélosophe : « Sur ce coup-là, je n’aurais rien contre les années de 13 ou 14 mois… »

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au Tour de France, les artistes ne sont pas uniquement à vélo. A divers endroits le long du parcours, des peintres ont réalisé des fresques murales sur le thème du vélo en vue de la Grande Boucle 2015. A Utrecht, par exemple, l’initiative ‘Tour des Arts’ a encouragé des artistes locaux à faire preuve de créativité pour transformer des pignons de façades en oeuvres vélosophiques. L’illustrateur Daniel Roozendaal a ainsi croqué les portraits des deux champions néerlandais Joop Zoetemelk et Jan Janssen. Ailleurs dans la ville, trois autres peintures murales ont vu le jour dans le cadre de ‘Painting the walls‘, avec la collaboration des étudiants de l’institut Nimeto Utrecht. Lotte van Laatum s’est inspirée de photos de 17 riverains à vélo pour son ‘Peloton’ mural. Le designer Menno Anker, de son côté, a rendu hommage au style de l’architecte et designer Gerrit Rietveld dans sa peinture ‘Rietvelo’. Enfin, la troisième oeuvre, signée par le studio d’animation Job, Joris & Marieke, est un clin d’oeil au jardin Tivoli. En France, à Saint-Méen-le-Grand (Bretagne), une peinture ‘L’échappée belle’ orne désormais un château d’eau.

Connaissez-vous d’autres peintures murales créées à l’occasion du passage du Tour de France 2015? Envoyez-moi les infos via info@velosophe.be

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Musicien, peintre, écrivain, l’artiste italien Roberto Sironi a vu sa vie changer radicalement après une rencontre un peu forcée avec… un vélo. Pour combattre des problèmes de santé, il n’a eu d’autre choix que de se mettre au vélo d’appartement. 8000 km plus tard, son instrument de bien-être (sic) est devenu son seul mode de transport. Fasciné par le deux-roues, l’artiste associe ses capacités artistiques à l’ingéniosité du vélo et lance le projet ‘Un artista in bicicletta’ (un artiste à vélo) sur la culture mobile et les arts durables. Avec sa compagne française, la violoniste Elizabeth Boudjema, il crée un concert (‘Tandem concert’), propose des expositions de peinture et écrit et met en scène une pièce de théâtre (‘Couleurs sur deux roues’). Pour lui, le vélo est bien plus qu’une solution de transport écologique, il s’agit d’un moyen de locomotion culturelle et artistique qui peut générer un autre moyen de penser le futur et de créer le ‘mouvement’. Convaincu que le vélo est l’avenir, il invite les artistes à participer à ce nouveau processus et à exploiter toutes les possibilités offertes par l’art et la culture pour faire passer le message. Dans ses peintures, tout est également mouvement. Il appelle d’ailleurs ses tableaux des ‘mouvements immobiles’, des fenêtres ouvertes sur le monde où chacun peut voir ce qu’il désire le plus. « Il est difficile de dire si ma manière de peindre influence ma façon d’écrire ou l’inverse. L’important, c’est que ces deux modes aillent dans la même direction, comme le font les roues d’un vélo », explique le vélosophe italien. Un conseil? Allez vite découvrir ses petites histoires vélosophiques humoristiques sur son blog. Un vrai régal!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sans doute ne connaissez-vous pas le peintre suédois Per-Inge Isheden. L’une de ses spécialités consiste à réaliser des portraits imbriquant le portrait dans le décor et… le décor dans le portrait. Bref, des peintures ‘2 en 1’, un peu comme un hologramme qui révélerait simultanément ses deux images. Un mélange d’illusion d’optique et de réalisme pour le moins surprenant. Que pensez-vous de ce John Lennon?

NB : Heureusement que l’artiste a eu l’excellente idée d’intégrer une bicyclette dans son oeuvre pour que le vélosophe puisse vous la faire découvrir :)

Portrait de John Lennon par Per-Inge Isheden ('In my life, autumn version')