Articles Tagués ‘prototype’

Remorque de vélo ambulance de brousse développée par Guy Dellicour.

Remorque de vélo ambulance de brousse développée par Guy Dellicour.

Prenez deux moitiés de cadre de VTT, un poste de soudure, quelques vieilles chambres à air de vélo et vous avez pratiquement tous les ingrédients de cette remorque ambulance de brousse. « Rien de bien compliqué pour un bricoleur » m’explique Guy Dellicour, architecte belge à la retraite. C’est d’ailleurs l’idée première de ce projet : un concept simple et abordable basé sur des matériaux recyclés que l’on trouve facilement en Afrique. Notre vélosophe entend en effet initier des ateliers de soudure au Tchad pour permettre au plus grand nombre d’exploiter le concept. C’est un ami ingénieur qui lui avait soufflé la piste des chambres à air de vélo comme suspension. De l’avis du développeur, le confort du prototype est incomparable avec les modèles existants sans suspension. Avec l’aide de l’ONG Ingénieurs sans frontières, notre homme espère à présent optimiser le prototype pour ensuite publier un mode d’emploi en open source. L’étape suivante serait de développer une version avec un cadre de civière en bambou. L’ONG Médecins du monde serait également intéressée par le potentiel de l’ambulance de brousse à vélo, qui présente en outre l’avantage de la modularité car elle peut être transformée aisément pour le transport de marchandises. A suivre…

La créativité et le vélo vous intéressent? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter & même Instagram (depuis peu). A la recherche d’un cadeau original pour les fêtes? Peu importe votre adresse, je vous offre les frais de port pour mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’

Publicités

Fabien Petitcolin est designer automobile. Il y a 20 ans, un ami vélociste lui demande d’imaginer un vélo spécial pour la vitrine de son magasin de cycles. Un vélo pour attirer le regard des passants (ou créer le buzz, comme on dirait aujourd’hui). Sans trop hésiter, Fabien relève le défi. Il n’avait jamais conçu de vélo et n’était pas du tout un spécialiste en la matière. Après de longues recheches sur l’évolution des tendances, notre vélosophe en devenir propose un croquis. Déformation professionnelle oblige, Fabien a déjà pensé aux moindres détails pour que son projet ne reste pas simplement une belle maquette, mais devienne un vrai vélo, solide, utilisable, conçu comme s’il était destiné à une production. « A l’époque, on ne voyait pas encore de cadres en carbone ou de roues pleines », explique-t-il. « Vu l’effet visuel recherché, j’ai combiné le cuivre et le carbone, deux matières rarement conjuguées jusque-là. L’opposition des couleurs offrait un résultat harmonieux qui a immédiatement séduit mon ami aujourd’hui disparu ». Environ 280 heures de travail ont été nécessaires pour que ce « délire utilisable » (sic) se fasse prototype. Toutes les pièces ont été réalisées à la main : cadre style carbone profilé, jantes Mavic modifiées, selle sur mesure, … Le designer a même réalisé un casque aux teintes du vélo. Aujourd’hui, Fabien est disposé à vendre son vélo (en cas d’offre sérieuse) pour financer le développement d’un nouveau projet vélo ‘révolutionnaire’. Je n’ai qu’un seul message : ‘un petit geste pour un collectionneur, un grand pas pour la vélosophie!’

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Avez-vous déjà découvert mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘? Plus d’infos sur www.velosophe.be/livre (une super idée de cadeau pour les fêtes :)

Vélo en cuivre et carbone réalisé il y a 20 ans par le designer français Fabien Petitcolin pour la vitrine d'un ami vélociste.

Vélo en cuivre et carbone réalisé il y a 20 ans par le designer français Fabien Petitcolin pour la vitrine d’un ami vélociste.

 

Encore un superbe vélo en bois pour le best of du vélosophe. Le vélo Fusion est l’oeuvre de Yojiro Oshima, un étudiant en design industriel, artisanal et d’intérieur à la Masashino Art University (Japon). Passionné par le bois et le vélo, Yojiro a exploré le matériau au profit d’un travail de recherche sur l’esthétisme. Pour lui, les propriétés mécaniques du bois se prêtent parfaitement à la fabrication d’un vélo. Les moindres pièces ont été étudiées pour réaliser un vélo pratiquement 100% en bois. Fluide et racé, le vélo affiche des courbes séduisantes qui masquent admirablement la complexité de la tâche. Il faut savoir que l’étudiant ne pouvait faire qu’un usage limité des machines (2h30 par jour) et que le recours aux outils de découpe CNC était interdit. Outre ces contraintes techniques, il a également dû composer sous la pression du facteur temps pour rentrer le travail dans les délais impartis. Ce vélo a été réalisé en 60 jours à raison de 14h de travail quotidien, sans jour de relâche! S’agissant de l’essence, Yojiro a employé de l’érable. Ce prototype n’est bien entendu pas resté inaperçu et lui a valu de nombreuses propositions professionnelles, notamment dans le domaine du design vélo. Actuellement en dernière année, l’étudiant planche… sur un nouveau projet de vélo pour son travail de fin d’études. Vélosophe reviendra naturellement sur le sujet en temps voulu.

Vous en voulez encore plus? Mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity‘ est disponible via www.velosophe.be/livre

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec deux parents architectes, le jeune Hongrois Kiss Zsombor a grandi dans les (bons) plans. Attiré depuis toujours par les beaux vélos, le vélosophe a d’abord étudié le design graphique puis le design industriel. Et ce qui devait arriver arriva. Il se mit en tête de dessiner son propre vélo, un modèle unique qui exprime sa vision du design. L’idée était simple : combiner une série de lignes 2D avec des formes 3D pour transformer un design plat en un objet de rêve. Le premier prototype a été conçu en acier pour s’assurer que la géométrie du cadre tienne bien… la route. Mission remplie. Le jeune designer envisage à présent de tester une version en aluminium et une autre en fibre de carbone. A suivre… (on vous tiendra au courant!)

Cet article est également paru dans le magazine canadien Vélo Mag.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Vélo du jeune designer hongrois Kiss Zsombor.

Vélo du jeune designer hongrois Kiss Zsombor.

Il y a tout juste vingt ans, en 1993, quelques ingénieurs de la société néerlandaise IDbike se lancent dans un projet fou : concevoir un vélo capable de battre le record de vitesse sur piste. A la recherche de la position la plus aérodynamique, ils trouvent leur inspiration en voyant une course de patinage de vitesse sur glace, une discipline reine aux Pays-Bas. Pourquoi ne pas garder la position des patineurs et dessiner un vélo qui permette de pédaler dans cette posture? Les concepteurs font preuve d’une créativité impressionnante. Ils déplacent le guidon derrière la selle (!) et aménagent un support ventral. Les résultats sont bluffants. Les tests réalisés avec un prototype révèlent un gain de 15% en termes de pénétration dans l’air. Alors que les vélosophes bouclent leurs préparatifs de tentative de record de vitesse, l’Union cycliste internationale modifie son règlement d’homologation des records. Enorme vent contraire, les bonzes de l’UCI décrètent que la position du patineur n’est plus réglementaire. Il n’en fallait pas plus pour que les sponsors abandonnent immédiatement le projet. Et par la même occasion un joli rêve aussi. Aujourd’hui, Bas d’Herripon, l’un de ses concepteurs, me confie que le prototype de son Aerobike continue de prendre la poussière. Dommage, non?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le vélo Aerobike conçu par la société néerlandaise IDbike pour battre le record de vitesse sur piste

Le vélo Aerobike conçu par la société néerlandaise IDbike pour battre le record de vitesse sur piste.

 

Ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé. Comme tout bon cycliste (ou vélosophe) qui se respecte, vous avez certainement déjà crevé. Et comme par hasard, ce jour-là, vous avez bien entendu oublié votre kit de réparation, vos rustines et/ou votre pompe. D’ici quelques années, ce genre de mésaventure pourrait bien appartenir au passé. Un designer américain du nom de Brian Russell vient en effet de mettre au point un concept de pneu anti-crevaison pour VTT. Les mauvaises langues diront que son pneu est déjà troué de partout. Blague à part, il a remplacé la chambre à air par une structure alvéolée en matériau composite recouverte de caoutchouc. Comme il n’est pas possible de régler la pression de ses pneus, l’inventeur prévoit de pouvoir ajuster la structure pour adapter le rendu et les sensations en fonction de la nature du terrain. Au vu des premiers tests du prototype de la société Britek, l’Energy Return Wheel (ERW) semble être promise à une production industrielle à terme. Découvrez la vidéo de ce pneu original.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

L'Energy Return Wheel, un pneu anti-crevaison pour VTT.

L’Energy Return Wheel, un pneu anti-crevaison pour VTT.

A deux, c’est toujours mieux. Mais pas toujours évident de transporter un tandem ou de maîtriser le pilotage d’un vélo taille XXL. Après 14 prototypes, Shawn Raymond pense avoir trouvé la solution : un mini tandem qui se conduit comme un simple vélo. En réduisant au maximum la distance entre les deux roues, le vélosophe californien est parvenu à proposer un tandem au rayon de braquage digne d’un vélo classique. Surprenant d’ingéniosité et de créativité car il ne fallait pas non plus que les pieds du cycliste installé à l’avant puissent heurter la roue avant dans les virages. Créé sur la base d’un cadre de BMX, le Unatandem a aussi la particularité de n’avoir qu’un seul guidon. L’inventeur espère à présent financer la production à grande échelle de son création grâce au crowdfunding. Des amateurs dans la salle?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Shawn Raymond et son Unatandem

Shawn Raymond et son Unatandem