Articles Tagués ‘vélo bois’

En voyant un reportage sur le vélo 100% en bois SplinterBike du Britannique Michael Thompson, Geert Muylaert, professeur de la section bois de l’école Victor Horta à Evere (Bruxelles), s’est mis à rêver. Pourquoi ne pas réaliser un projet comparable avec mes élèves? Immédiatement séduits, les jeunes ont relevé le défi avec énormément d’enthousiasme. Durant toute une année, ils ont planché sur ce vélo entièrement en bois. 133 pièces, 400 heures de travail et peut-être bientôt aussi deux records du monde. Bart Uyttersprot, responsable du projet et conseiller technique de l’établissement, a en effet convaincu l’ancien champion cycliste Eddy Planckaert, notamment vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix, de tenter de battre le record de vitesse sur 100 m ainsi que le record de l’heure sur vélo en bois avec leur vélo HORTA (développement 52×13, 30 kg). L’événement devrait avoir lieu en septembre sur la piste de Rochefort. Quel que soit le résultat de cette tentative de record, félicitations déjà aux professeurs pour leur créativité dans la manière d’aborder l’enseignement et aux jeunes vélosophes pour ce beau projet qui fera certainement école.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Les élèves de la 5e année section bois de l'école Victor Horta avec leur vélo HORTA entièrement en bois.

Les élèves de la 5e année section bois de l’école Victor Horta avec leur vélo HORTA entièrement en bois.

Merci à Emmy pour la proposition de sujet :)

A quoi tient une vocation? Une révélation, un hasard, une étincelle? L’inspiration, le jeune Néerlandais Arnolt van der Sman l’a trouvée en lisant un article sur un artiste italien réalisant des vélos en bois (Magni Vinicio). Etudiant en ébénisterie, l’adolescent se passionne pour son art et rêve de ses propres vélos. Pour son travail de fin d’études, il réalise un beachcruiser avec un maximum d’éléments en bois. Une fois son diplôme en main, il se prend à rêver d’un stretched cruiser. Il lui faudra quatre ans pour que le projet passe du croquis à la production. Au fil des réalisations, ses cadres gagnent en simplicité et sa maîtrise du matériau bois lui permet progressivement de réduire ses coûts de production. Ne manquant pas d’idées, il espère bien continuer d’élargir sa collection avec le temps. Nul doute que les adeptes du vintage apprécieront son style rétro. Pour les vélosophes qui trouveront dans cet article une révélation, sachez qu’il travaille avec du frêne et du hêtre, tant pour leurs propriétés esthétiques que mécaniques.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chez les Sano, le bois on connaît. La fibre se transmet depuis huit générations. Cette famille japonaise est en réalité spécialisée dans la construction navale en bois. Mais Sueshiro Sano avait envie de repousser encore un peu ses limites. Et un peu aussi celles du matériau bois. Alors, il s’est mis en tête de construire un vélo en acajou. Du cadre au guidon en passant par la fourche, la selle et même les roues. Mais ne vous y trompez pas, cette oeuvre d’art n’est pas destinée au simple plaisir des yeux. Elle roule vraiment. Un cyclotouriste amateur a déjà pris part à plusieurs compétitions avec ce petit bijou d’acajou. Je crois que je sens quelques petits jaloux…

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore un qui croit en la beauté de ses rêves. Le Britannique Michael Thompson s’est lancé un jour le défi de construire un vélo entièrement en bois, sans la moindre pièce métallique. Tout ça pour établir un record de vitesse et entrer dans le célèbre Guiness Book. Aujourd’hui, le SplinterBike est terminé, seuls quelques fonds manquent encore à son créateur pour officialiser la tentative de record. Imaginez la prouesse technique car tout a été produit et découpé à la main (sans découpe numérique). Même l’ingénieux système d’engrenages qui remplace la chaîne!

Ce diaporama nécessite JavaScript.