Articles Tagués ‘vélo urbain’

Lorsqu’on pratique le vélo au quotidien, qu’on habite une ville tournée vers le vélo et qu’on est designer, on finit toujours bien un jour par dessiner son propre vélo. Non contents de l’avoir dessiné, les Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (de BSG Bikes) l’ont prototypé, testé puis breveté. Depuis, leur vélo urbain WOOD.b ne cesse de se faire remarquer. La réussite du mariage entre le bois et l’acier leur a déjà valu quelques belles lettres de noblesse. Mais est-ce vraiment une surprise quand on travaille avec un matériau si noble ? Fabriqué en multiplis de frêne contrecollé, le cadre est personnalisable. Selon vos souhaits, vous pouvez en effet choisir la teinte du bois et le coloris des pièces d’acier. Acier bien vu, non ?

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe

Vélo urbain en bois WOOD.b des Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (BSG Bikes).

Vélo urbain en bois WOOD.b des Strasbourgeois Claude Saos et Thierry Boltz (BSG Bikes).

Le vélo urbain idéal

Publié: 1 février 2015 dans design
Tags:, , ,

Le ‘Bike Design Project’ est un concours de design original qui met en compétition 5 duos de designers et de fabricants de vélos de 5 villes américaines (Chicago, New York, Portland, San Francisco et Seattle). Leur mission est simple : concevoir le vélo urbain utilitaire idéal pour le cycliste au quotidien. Cerise sur le gâteau, le prototype qui remporte le concours se voit ouvrir les portes de la production, en collaboration avec Fuji Bikes. Le moins qu’on puisse dire est que les cinq équipes ont fait preuve de créativité pour accroître la sécurité et le confort des cyclistes. Le projet lauréat du concours organisé par Oregon Manifest et Levi’s est le ‘Denny’, de Teague et Sizemore Bicycle. Ce vélo a notamment séduit par la polyvalence de son guidon-cadenas, le système anti-éclaboussures, le portage intégré dans le cadre, l’intégration de feux directionnels et de freinage ainsi que l’allumage automatique de l’éclairage en fonction de la luminosité ambiante. Pour les amateurs, la production est prévue pour fin d’année. Découvrez les vidéos des 5 vélos urbains du ‘Bike Design Project’ sur le site d’Oregon Manifest.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les amateurs de vélos customisés, design et urbains en ont eu plein les yeux ces 28, 29 et 30 mars à la 3e édition du salon SPIN London. « Le vélo ne cesse de gagner en popularité », déclare Alex Daw, le fondateur de l’événement. « Toutefois, le vélo n’est plus uniquement un moyen de transport, il est l’expression d’un mode de vie, d’une attitude, d’une identité. Plus que jamais, il devient un prolongement de la personnalité. La culture du vélo urbain est particulièrement riche et nous voulions lui rendre hommage, sous toutes ses formes ». Pari pleinement rempli : 70 exposants (fabricants de cadres indépendants, inventeurs d’accessoires vélo, créateurs de collections de vêtements, …) dont 40% venus de l’étranger, démonstrations de hardcourt bike polo (London Hardcourt Bike Polo Association, LHBPA) et de BMX, exposition d’illustrations d’artistes inspirés par le vélo, conférences, représentations théâtrales et musicales, … Tout était au rendez-vous pour un week-end hautement vélosophique. Découvrez un aperçu de la 3e édition de SPIN London en 40 photos.

Vélo Rizoma exposé à la 3e édition du salon du vélo urbain SPIN London.

Vélo Rizoma exposé à la 3e édition du salon du vélo urbain SPIN London.

Dans le rayon concept bike, le Mooby du jeune designer italien Simone Madella présente pas mal d’atouts qui laissent à penser (ou rêver) qu’une production n’est peut-être pas si utopique. L’idée majeure est en effet dans l’air du temps. Ce fixie est personnalisable dans une large mesure puisque le concepteur a directement travaillé sur le cadre du vélo. Le look de votre vélo de vous plaît plus? Il vous suffit de remplacer les panneaux latéraux du cadre et le tour est joué. Le concept est d’autant plus séduisant que le vélo urbain se la joue sportive. Avec ses lignes très racées, ce vélo à pignon fixe présente une géométrie qui tient plus du contre-la-montre que de la sortie citadine. Bien vu car qui n’a jamais rêvé d’enfourcher un de ces bolides des cyclistes professionnels? Et pour être encore mieux vu, le designer a intégré l’éclairage dans le bout des cornes du guidon et dans le ‘tube’ de selle. Bref, la créativité au service de la Mooby-lité.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Le fixie Mooby du designer italien Simone Madella.

Le fixie Mooby du designer italien Simone Madella.

Pour le plus grand bonheur des vélosophes urbains, le vélo en libre-service roule de plus en plus les mécaniques dans nos villes. Les initiatives se multiplient, tout comme les bonnes idées d’ailleurs. D’ici et d’ailleurs. Ainsi, la ville de Tel Aviv s’est dit que si les gens se déplaçaient à vélo en centre-ville, il y avait de fortes chances qu’ils fassent aussi du shopping. Alors, pour encourager le mouvement, elle a lancé un système de remorque pour vélo en libre-service. Plus besoin de sac à dos ou de panier pour vos courses encombrantes, le modèle développé par le designer industriel Udi Rimon, le Tel-O-Porter, s’adapte aux vélos publics de la ville. Bien vu, non? D’autant plus que cette remorque de vélo peut également être utilisée de manière indépendante comme caddie.

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

La Tel-O-Porter, une remorque pour vélo en libre-service.

La Tel-O-Porter, une remorque pour vélo en libre-service.

Il avait deux passions. La mode et le vélo. Pour la présentation d’une nouvelle collection de vêtements pour cyclistes urbains lors de la semaine de la mode de Londres, il loue deux bus double deck qu’il aménage sous le signe du… vélo. L’originalité du concept séduit et les réactions du public le confortent dans l’idée qu’un vieux bus londonien serait un outil formidable pour promouvoir la culture du vélo en ville. Quelques mois plus tard, son rêve se réalise, il ouvre ‘the bicycle library‘. Mais c’est qui ‘il’? Désolé pour les présentations, ‘il’ s’appelle Karta Healy, un rêveur en passe de faire changer les mentalités sur les questions de mobilité en milieu urbain. Son bus est une véritable ‘vélothèque’. A l’étage, on y trouve un espace bibliothèque, un lieu d’exposition et un bar où l’on peut consulter de nombreuses références de l’histoire, de la culture et du design vélo (et toute une série de sites internet cultes sur le vélo sur iPad). En bas, le visiteur y trouve divers accessoires tendances et des bonnes idées pour profiter au mieux des joies du vélo. A l’extérieur, divers types de vélos sont proposés en location : vélo pliable, mini vélo, pignon fixe, vélo utilitaire, vélo cargo et vélo électrique. Des vélos pour tous les goûts, pour que chacun puisse tester et trouver le modèle qui lui convient le mieux. Et en cas d’achat, le montant des locations est déduit de la facture. Bref, un lieu d’inspiration pour tous les vélosophes (confirmés ou en devenir). Merci Karta!

Découvrez d’autres infos vélosophiques sur la page Facebook de Vélosophe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Probablement que vous n’imaginiez pas un design aussi minimaliste pour un vélo urbain. Voulant titiller l’imagination, le designer Peter Dudas n’a pas fait dans le détail. Pas de rayons, pas de chaîne traditionnelle et pas une ligne de trop. Et ce qu’il n’a pu supprimer, comme les freins, il l’a caché dans le cadre. En optant pour le carbone, le créatif a aussi poussé la logique du gain de poids à son extrême. Bref, un city bike high tech qui sort des sentiers battus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.