Articles Tagués ‘vélo’

Le vélo de Bike 43 peut transporter jusqu'à 3 enfants. A quatre sur un vélo.

Le vélo de Bike 43 peut transporter jusqu’à 3 enfants.

Avez-vous déjà placé un enfant dans un siège sur le porte-bagage arrière de votre vélo? Même avec un bon porte-enfant, l’équilibre à l’arrêt reste précaire sur un vélo classique (béquille généralement peu adaptée) tandis que les manoeuvres à pied en poussant le vélo chargé exigent une grande attention. L’accident le plus fréquent est la chute du vélo avec l’enfant au moment de passer une bordure à pied. Ayant connu la mésaventure, Etienne Richelle a recherché une solution plus sécurisée. Pourquoi pas un vélo cargo ? Ce type de vélo offre certes une plus grande sécurité mais reste malheureusement lourd, encombrant et pas simple à stocker lorsqu’on vit en appartement. Il s’est donc lancé dans la création d’un prototype. « Sur un porte-bébé classique, l’enfant est trop haut, ce qui déstabilise le vélo. Et si vous avez deux enfants, vous êtes pratiquement obligés d’opter pour une remorque », explique le responsable de Bike 43 (bike for three). Le vélo d’Etienne est un exemple de bon sens et de créativité. Pour améliorer la stabilité, il a abaissé la position des deux sièges d’enfant tout en les ramenant un peu plus vers l’avant. La bonne trouvaille réside dans la ‘footbox’, une boîte rigide dans laquelle le premier enfant glisse les pieds pour éviter d’entraver le pédalage. Grâce à l’utilisation de roues de 20 pouces, son vélo n’est que 5 à 15 cm plus long qu’un cadre de vélo de ville. Au final, une solution stable et compacte (il rentre dans un ascenseur!) qui offre une grande maniabilité dans la circulation. Autre détail, il a aussi été pensé pour limiter l’entretien ou les pépins mécaniques, d’où le recours à un moyeu à vitesses (pas de dérailleur). En version électrique, le moteur est placé dans la roue avant. Bref, un vélo urbain bien pensé pour les familles nombreuses.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram (et partagez)

Découvrez aussi mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ (frais de port offerts!)

Publicités
Les acrobaties cyclistes sur le mur de la mort, ou tourbillon de la mort, étaient une attraction foraine populaire il y a près d'un siècle.

Les acrobaties cyclistes sur le mur de la mort, ou tourbillon de la mort, étaient une attraction foraine populaire il y a près d’un siècle.

En tant qu’amateur/amatrice de créativité autour du vélo, vous avez probablement déjà croisé ces photos vintage de murs de la mort. Le mur de la mort est une construction en bois aux allures de mini vélodrome circulaire d’un diamètre de quelques mètres. A l’origine, cette piste était utilisée par les fabricants de cadres de vélo pour tester leur matériel. Très vite, les forains ont exploité… la piste pour proposer des numéros d’acrobaties cyclistes. Sensations fortes garanties. Avec le temps, diverses variantes ont vu le jour, avec des pistes en bois verticales et même des sphères. « Des attractions extrêmement populaires sur les fêtes foraines il y a près d’un siècle », affirme Marc-André Elsig, auteur de longues recherches sur le sujet et propriétaire d’un magnifique musée du vélo en Suisse. Parfois rebaptisé en cercle de la mort ou en tourbillon de la mort, le mur n’usurpait pas son appellation tant les cyclistes devaient faire preuve de dextérité pour maîtriser la force centrifuge et vaincre les lois de l’équilibre. Des forains expliquent qu’il fallait plusieurs semaines d’entraînement avant d’envisager de rouler à la verticale et de s’arrêter sans dégâts, ni pour le vélo ni pour le cycliste. Voulant toujours offrir davantage de spectacle, les forains n’ont cessé d’accroître les risques, tantôt en multipliant le nombre de cyclistes sur la piste, tantôt en exposant les cyclistes à des animaux sauvages comme des fauves en cas de chute. Une surenchère qui a finalement vu le vélo disparaître au profit de la moto.

Vous possédez des photos de vélos sur des murs de la mort? N’hésitez pas à me contacter par mail :)

Envie de découvrir le musée du vélo de Marc-André Elsig? Cliquez sur la photo suivante pour découvrir quelques vélos originaux de sa collection surprenante

Vélo pour 10 personnes exposé au musée du vélo de Marc-André Elsig dans le Valais en Suisse.

Vélo pour 10 personnes exposé au musée du vélo de Marc-André Elsig dans le Valais en Suisse.

Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram (et partagez)

 

Vélo à 4 roues à assistance électrique Goatkart

Vélo à 4 roues à assistance électrique Goatkart

Peu de vélos sont adaptés aux personnes atteintes d’un handicap mental léger. Si le simple fait de pouvoir se déplacer à vélo est parfois déjà une victoire, la question de la sécurité reste souvent préoccupante. C’est pour aider un ami handicapé mental à se déplacer en toute sécurité que Sebastian Muhr a imaginé ce vélo. Tel une chèvre, le vélo à quatre roues à assistance électrique Goatkart se joue de tous les reliefs avec une aisance déconcertante. « Cet ami habitait la campagne et devait pouvoir rouler dans des champs et franchir des bordures sans risquer de tomber ou de se blesser. Le vélo devait également être extrêmement robuste pour éviter les casses », m’explique le vélosophe chilien désormais installé à Berlin. Pour avoir eu la chance d’essayer le Goatkart, je peux vous assurer que le test a été bluffant : cet engin passe partout. Vu les performances atteintes par le vélo, notre bricoleur féru de mécanique entend à présent commercialiser le projet. Les débouchés ne manquent pas : personne handicapée, déplacement des seniors, secteur touristique, sport d’aventure… A bon entendeur !

Suivez-vous déjà Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram ?

A la recherche d’un cadeau original? Découvrez le livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ ou la bière Vélosophe.

Le vélo PiCycle est inspiré de la forme du symbole pi

Le vélo PiCycle est inspiré de la forme du symbole pi

3,14, pi, vous vous souvenez ? Pour les matheux, le 14 mars (3/14) n’est jamais un jour comme les autres. D’autant qu’il s’agit également de la date anniversaire d’un certain Albert Einstein… A l’occasion de ce Pi Day, les amateurs de mathématiques vélosophes ont été pour le moins gâtés. Un collectif d’artistes a en effet lancé ce vélo PiCycle. L’idée est née il y a quelques années de l’illustrateur malaisien Tang Yau Hoong. Son dessin original du vélo inspiré par la forme du symbole pi retient l’attention des artistes Tadas Maksimovas et Martijn Koomen. Ces derniers se lancent le défi de fabriquer un vélo fonctionnel sur base de l’illustration : esquisse en carton, prototype en carton et bois, modèle en résine puis cadre en fibre de carbone. Le résultat final est tout simplement bluffant. Sobre et esthétique, le vélo épuré est équipé d’un pédalier de 8bar et se la joue en mode fixie. De quoi vous réconcilier avec les maths, non ? En tout cas, notre Albert est visiblement hap-PI…

Vous aimez la vélosophie ? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram et découvrez mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ (frais de port offerts!)

Une partie des 400 figurines cyclistes de la collection de Patrick Pierloz.

Une partie des 400 figurines cyclistes de la collection de Patrick Pierloz, qui aimerait publier un guide sur l’histoire du vélo à travers ses figurines.

Dans les années ’50, le Tour de France se suivait à la radio. Patrick Pierloz se souvient de la voix mythique de Luc Varenne (journaliste vedette de la radio belge) dont les commentaires ont marqué plus d’une génération d’amateurs de sports. Passionné par le vélo, Patrick découvre l’ambiance des courses cyclistes le long des routes avec son grand-père, qui lui offre alors ses premières figurines cyclistes, un jouet banal et omniprésent à l’époque. Lorsque la famille déménage en Afrique, le grand-père continue d’entretenir la tradition en envoyant des figurines pour les grandes fêtes. Une vingtaine d’années plus tard, par nostalgie, le jeune homme découvre un petit peloton de figurines sur une brocante. L’âme du collectionneur se laisse séduire et, petit à petit, la collection prend forme. Aujourd’hui, sa collection compte environ 400 pièces d’une diversité surprenante : plastique, métal, cyclistes en ronde-bosse, figurines plates, sprinters, vainqueurs, cyclistes en grand-bi ou en tandem, et de toutes les périodes. « J’aimerais publier un petit guide et utiliser ces figurines populaires pour raconter l’histoire du vélo sous un angle original. Ces figurines sont des témoins de notre époque. Il suffit de les observer pour comprendre l’évolution du vélo et de ses accessoires », me raconte le collectionneur retraité, avec la passion qui se lit dans les yeux. Comme on dit dans le jargon, Patrick en connaît un rayon. Au-delà des figurines, il collectionne désormais aussi les cartes postales cyclistes et la bande dessinée dédiée au cyclisme. Bref, un véritable vélosophe qui vit et respire le vélo au quotidien.

Découvrez une dizaine de photos de la collection de figurines cyclistes de Patrick Pierloz sur la page Facebook de Vélosophe.

Vous aimez la vélosophie ? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter Instagram et offrez-vous mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’ (frais de port offerts!)

Remorque de vélo ambulance de brousse développée par Guy Dellicour.

Remorque de vélo ambulance de brousse développée par Guy Dellicour.

Prenez deux moitiés de cadre de VTT, un poste de soudure, quelques vieilles chambres à air de vélo et vous avez pratiquement tous les ingrédients de cette remorque ambulance de brousse. « Rien de bien compliqué pour un bricoleur » m’explique Guy Dellicour, architecte belge à la retraite. C’est d’ailleurs l’idée première de ce projet : un concept simple et abordable basé sur des matériaux recyclés que l’on trouve facilement en Afrique. Notre vélosophe entend en effet initier des ateliers de soudure au Tchad pour permettre au plus grand nombre d’exploiter le concept. C’est un ami ingénieur qui lui avait soufflé la piste des chambres à air de vélo comme suspension. De l’avis du développeur, le confort du prototype est incomparable avec les modèles existants sans suspension. Avec l’aide de l’ONG Ingénieurs sans frontières, notre homme espère à présent optimiser le prototype pour ensuite publier un mode d’emploi en open source. L’étape suivante serait de développer une version avec un cadre de civière en bambou. L’ONG Médecins du monde serait également intéressée par le potentiel de l’ambulance de brousse à vélo, qui présente en outre l’avantage de la modularité car elle peut être transformée aisément pour le transport de marchandises. A suivre…

La créativité et le vélo vous intéressent? Suivez Vélosophe sur FacebookTwitter & même Instagram (depuis peu). A la recherche d’un cadeau original pour les fêtes? Peu importe votre adresse, je vous offre les frais de port pour mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’

Vélo en Lego créé par l'artiste new yorkais Sean Kenney. Oeuvre baptisée Bicycle Triumphs Traffic (c) Sean Kenney

Vélo en Lego créé par l’artiste new yorkais Sean Kenney. Oeuvre de 93.407 pièces de Lego baptisée Bicycle Triumphs Traffic (c) Sean Kenney

Y a-t-il un jeu plus fascinant que les Lego pour stimuler la créativité? Et pas uniquement chez les enfants. Je vous avais déjà parlé de Fred et de son projet de triathlon Ironman avec un pantin en Lego. Aujourd’hui, place à Sean Kenney, un cycliste au quotidien new yorkais qui a abandonné son travail de bureau pour ouvrir un studio de design d’œuvres d’art en Lego. Depuis quelques années, l’artiste s’est bâti (au propre comme au figuré) une solide réputation dans la création de sculptures grandeur nature en Lego. L’idée de ce vélo qui triomphe du trafic lui est venue en se faufilant dans les embouteillages sur sa bicyclette. A l’occasion d’un week-end de rencontre de fans de Lego, Sean a invité enfants et grands enfants à construire des centaines de petits véhicules noirs pendant que lui s’est concentré sur la fabrication d’un grand vélo, symbole d’une mobilité verte. Un travail de titan lorsqu’on sait que son vélo en Lego fait environ 18.000 pièces et que l’installation complète a nécessité 93.407 briquettes du célèbre fabricant danois. Bon conseil du Vélosophe si vous voulez vous fabriquer le même vélo : commencez par faire des Legonomies.

La créativité et le vélo vous intéressent? Suivez Vélosophe sur Facebook, Twitter & Instagram. Et régalez-vous avec mon livre ‘La créativité liée au vélo – Bike-inspired creativity’